Nicolas Olso compose une chanson sur son père handicapé

Résumé : Le chanteur lyonnais Nicolas Olso est en tournée dans toute la France. Un de ses morceaux les plus remarquables, "Mon monde", raconte sa vie de famille après l'accident de son père, tétraplégique. Portrait d'un artiste inspirant et engagé.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Son credo : « Faire de ses faiblesses une force ». Nicolas Olso, mèche brune coiffée de gel, est de ceux qui ont toujours l'air décontracté. Surtout, cet auteur-compositeur sait où il veut aller. Après deux dates à Strasbourg et à Lyon, il poursuit sa tournée dans toute la France, passant par Bordeaux, Lille et Paris. Auteur d'un premier album autofinancé, Nicolas définit son univers comme de la pop urbaine et s'inspire de sa vie de tous les jours pour composer. Il dit vouloir « valoriser la langue de Molière » : « Beaucoup d'artistes dénigrent le français et choisissent l'anglais par facilité mais on ne raconte pas les mêmes choses de la même manière dans les deux langues ». La difficulté, au contraire, semble loin d'effrayer Nicolas. Le compositeur n'hésite pas à aborder le handicap et la maladie dans ses textes, qu'il écrit seul dans la plupart des cas.

L'accident déclencheur

En 2011, le père de Nicolas devient tétraplégique suite à une grave chute. Un élément déclencheur pour le jeune homme, qui commence à composer. « Je n'arrivais pas à écrire un seul mot avant l'accident de mon père. Grâce ou à cause de cela, j'ai immédiatement commencé à composer, les mots sont venus à moi naturellement », explique-t-il. En 2014, il remporte la finale du tremplin Muzik'Casting, organisé par le Crédit agricole. Une victoire qui lui permet de jouer en première partie du groupe As Animals, à Lyon, avant de sortir un EP (Extented play) de quatre titres. Symbole de son combat, le clip « Mon monde » atteint aujourd'hui 26 000 vues sur Youtube. La vidéo, qui donne sens aux paroles de la chanson, met en scène le chanteur et sa famille, dont son père, en fauteuil, souriant et entouré. Des images émouvantes et positives que Nicolas véhicule avec justesse. « Je ne veux pas mettre en scène une famille abattue. Même si le handicap est difficile à vivre, il y a une vie après. Pour moi, c'est ce qu'il est important de montrer », justifie l'interprète.

Vives réactions

Sur scène, Nicolas Olso donne, plaisante, émeut. Il est à sa juste place, séduit par son honnêteté. Dans le public comme dans son entourage, les réactions sont très fortes : « En visionnant le clip de « Mon monde », mes parents n'en revenaient pas. Ils disent voir une belle image du handicap, s'enthousiasme le chanteur. Mon père a voulu montrer la vidéo à tout le monde, même si le clip est chargé d'émotions pour lui. Il n'a pas l'habitude de se voir en fauteuil et de se regarder dans le miroir ». Pendant les concerts ou sur les réseaux sociaux, les auditeurs se disent aussi très touchés. Nicolas suscite de plus en plus l'intérêt d'un public qui, à bien y regarder, rassemble toutes les générations. À Strasbourg, ce sont des femmes de plus de cinquante ans qui viennent saluer le jeune talent. Sur Internet, les témoignages se multiplient. Beaucoup semblent extrêmement émus par la chanson, n'hésitent plus à partager leur histoire, plus ou moins similaires : « Certains internautes me confient avoir perdu leur père ou avoir un parent en situation de handicap, illustre Nicolas. C'est important de se rendre compte que ces situations peuvent vraiment toucher tout le monde. Demain, tout peut arriver, raison de plus pour vivre ses rêves ».

Porteur de messages

Inspiré du rap, Nicolas Olso cite Oxmo Puccino, le groupe IAM mais aussi Stromae, dont il admire l'univers. « Ce sont des ténors dans l'écriture du texte. J'ai appris à écrire en écoutant ces gens-là ». Avec pour projet la sortie d'un deuxième album, Nicolas travaille actuellement sur un texte qui aborde la maladie d'Alzheimer, après avoir été bouleversé par le témoignage d'un homme dont la femme était malade. « Cet homme racontait que, même si sa femme ne se souvenait plus de lui, lui savait toujours qui elle était, qui elle avait été. Pour cela, il venait la voir tous les jours. J'ai trouvé ça tellement beau ». Sensible et engagé, Nicolas Olso est un artiste à suivre. Son capital sympathie grimpe encore plus lorsqu'il conclut, modeste : « Je suis toujours étonné quand on me demande une photo. Je pense qu'il ne faut pas chercher le succès. Si je peux toucher dix personnes avec ce que j'écris, le job est fait. »

Les concerts de Nicolas Olso
Samedi 21 mai 2016 : Bordeaux (Le Salem)
Vendredi 27 mai 2016 : Lille (Le Biplan)
Samedi 28 mai 2016 : Paris (O'Sullivans backstage)

© Aimée Le Goff/ Handicap.fr

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Aimée Le Goff, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 20-05-2016 par DESNOIX :
A tous, prendre le temps de regarder jusqu'au bout sa peut arriver a tous .

Le 15-06-2016 par bonnet :
J'ai bien aimé votre chanson c'était génial et émouvant. Vous êtes tous génial.bon courage;soyez très fort.je vous aime.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr