Papas Bricoleurs : Baignoire "Bac à sable"

Résumé : Le bain est souvent un moment de détente et de communication. Antoine, atteint de myopathie, adore l'eau, mais ne tient pas assis dans la baignoire...

Par , le 

Réagissez à cet article !

Baignoire "Bac à sable"
Une idée "Se baigner facilement"
Inventeur : Christophe Poirier Pour Antoine (3 ans)
Le bain est souvent un moment de détente et de communication. Antoine, atteint de myopathie, adore l'eau, mais ne tient pas assis dans la baignoire. Pour que la maman maintienne son fils sans se baisser, son époux a conçu une baignoire en hauteur à partir d'un bac à sable (les baignoires en plastique du commerce étant trop petites). Le principe d'installation est simple. Une planche de contreplaqué est installée en travers de la baignoire. Le bac à sable vient se placer dessus. Pour éviter que la planche ne glisse, deux liteaux y sont fixés, servant de cales. Antoine prend son bain dans un transat installé dans cette baignoire en plastique assurant confort et sécurité. L'astuce ingénieuse de cette innovation consiste à intégrer un système de vidange. Christophe Poirier a acheté un robinet de jardinage qu'il a fixé au bac à sable. Pour l'installer, il suffit de prendre le diamètre du filetage et de percer avec un foret à ferraille ou à bois. L'étanchéité se fait grâce aux deux joints fournis avec le robinet.

Matériaux : Contreplaqué (ép. : 19 mm, 0,54 ), 1,20 m de liteau (60 x 40 mm), 10 vis Parker (diamètre 65 mm), bac à sable, robinet
Coût total : 50€
Niveau de difficulté : Réalisation simple dans sa conception et dans son principe d'assemblage
Photos : Copyright © D.R. Illustrations : Copyright © Olivier Dauger

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur le web


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr