2 ministres à Londres : les Jeux de l'espoir?

Résumé : Cet été 2012, tous les chemins mènent à Londres. Deux ministres se sont jetées dans la mêlée pour venir soutenir les 163 athlètes français. Une fête en tricolore à la Maison de la France. Avant la visite de François Hollande le 6 septembre.

Par , le 

Réagissez à cet article !

L'ambassadeur de France en Angleterre se plait à dire que la capitale britannique est la banlieue de Paris. Il n'a donc fallu qu'un jet en TGV pour voir une délégation du gouvernement français enjamber le Channel.

Deux ministres et Thierry Rey (ancien judoka, champion olympique à Moscou en 1980 et conseiller en sport du président de la République), en présence d'Edouard Braine, consul de France (le seul membre de la diplomatie tétraplégique) sont ainsi venus à la rencontre de nos athlètes. Ils étaient conviés à la Maison de la France, lieu de résidence de l'ambassadeur, petit palais le long de Hyde Park, pour célébrer cette édition 2012 qui s'annonce fructueuse.
Escrimeurs, basketteurs, pongistes ont mis le feu aux salons feutrés, entraînant les deux nouvelles ministres, mesdames Marie-Arlette Carlotti, ministre déléguée chargée des personnes handicapées, et Valérie Fourneyron, son homologue en sport, dans une mêlée improvisée défiant tout protocole. Avant de rendre hommage à Charles Rozoy, fraîchement médaillé d'or en natation.

La parole à Valérie Fourneyron

Ministre des sports, de la jeunesse, de l'éducation populaire et de la vie associative


Un slogan : « Inspirer une génération »


« Selon leur slogan, ces Jeux doivent « Inspirer une génération » et aspirer également à une médiatisation de plus en plus importante. Sur ces Jeux de Londres, les stades affichent complet alors qu'il restait des places sur les JO valides. Les athlètes nous faisaient remarquer qu'ils n'avaient jamais vu autant de journalistes. »

De la compassion à l'exploit


« Ces Jeux paralympiques de Londres, c'est un véritable tournant, un immense élan. On est passé des jeux de la compassion à ceux que l'on connait aujourd'hui. Nous allons vivre de vrais exploits sportifs. »

Un refrain : « Je suis ce que je suis ! »


« Le refrain de la cérémonie d'ouverture c'était « I am what I am » (Je suis ce que je suis). Notre nation se construit avec le parcours de chacun. Et grâce, de plus en plus, au fil des échanges avec les fédérations de sportifs « valides ». »

Les Anglais, un coup d'avance sur les Français ?


« Les Anglais ont réussi car ils ont fait entrer dans le handicap dans le droit commun, et non dans un droit spécifique. C'est d'ailleurs ici que sont nées les prémices des Jeux paralympiques en 1948. La France a une histoire qui s'est construite différemment... »

Et François Hollande, a-t-il prévu de se rendre à Londres ?


« Il viendra à la rencontre des athlètes le 6 septembre. Un président derrière une équipe nationale très motivée. De retour en France, il conviera tous les sportifs, handicapés et valides, à une même fête. »

La parole à Marie-Arlette Carlotti

Ministre déléguée chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion


Un bon prétexte pour changer le regard sur le handicap


« Le public est présent ; c'est un éclairage et un zoom formidables sur le handisport, dont nous devons profiter pour favoriser l'accès des enfants à la pratique sportive. Mais aussi un vrai moment de plaisir, de courage et de dépassement de soi. J'ai vraiment envie de m'appuyer sur ces grands sportifs pour que notre société change son regard sur le handicap. »

Retard à la française...


« Les Jeux de Londres montrent le retard de la France en matière de handisport : manque d'accessibilité dans les infrastructures sportives, des chances de médailles moindre par rapport à d'autres pays, notamment l'Angleterre. »

Une enquête sur l'accessibilité bientôt dévoilée


« L'accessibilité universelle, y compris dans la pratique sportive, est au calendrier de 2015. Mais force est de constater que le respect de cette échéance parait aujourd'hui poser quelques problèmes. Le gouvernement précédent avait commandé une enquête sur ce sujet à l'IGAS (Inspection générale des affaires sociales) mais elle n'a jamais été publiée. Nous promettons de le faire très prochainement. »

Sport pour tous : priorité du gouvernement


« Je souhaite que ces olympiades soient l'occasion de valoriser l'ensemble du mouvement sportif handicapé et adapté français. L'accès au sport pour tous est une priorité de notre gouvernement. C'est un formidable outil pour se réapproprier son corps, un formidable outil de lien social. Nous devons faire en sorte que les personnes en situation de handicap qui le souhaitent, et particulièrement les plus jeunes, puissent pratiquer un sport dans le club de leur quartier ou à l'école. L'accès au sport ne doit pas être une source de discrimination, François Hollande s'y est engagé lors de la campagne présidentielle ».

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. »

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches