Candidature de Paris aux JO 2024 : c'est officiel !

Résumé : Le 23 juin 2015, Paris annonce sa candidature à l'organisation des Jeux olympiques et paralympiques d'été 2024, en présence de nombreux champions. Une aubaine pour les personnes handicapées qui pourraient bénéficier de travaux d'envergure?

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Les Jeux olympiques et paralympiques d'été à Paris en 2024 ? La candidature est désormais officielle, annoncée le 23 juin 2015 à l'occasion de la Journée olympique 2015 (en référence à la date de création des Jeux olympiques modernes le 23 juin 1894) par l'association Ambition olympique et paralympique en présence, notamment, des membres français du Comité international olympique (CIO), Guy Drut (membre du CIO et champion olympique) et Tony Estanguet (membre du CIO et triple champion olympique), d'Anne Hidalgo et d'Emmanuelle Assmann, présidente du Comité paralympique et sportif français. De nombreux athlètes français étaient  également au rendez-vous au sein de la Maison du sport français (Paris 13), parmi lesquels Teddy Riner, Renaud Lavillenie, Laure Manaudou, Marion Bartoli, mais également de grands champions paralympiques : Arnaud Assoumani, Cyril Moré, Pascal Pereira-Leal, Ryadh Sallem, David Smétanine ou Stéphane Houdet.

L'escrime au Grand-Palais

Cette annonce marque une première étape majeure et symbolique de la candidature de Paris portée par tous les sportifs et les collectivités publiques engagées dans ce projet. Elle espère « susciter l'engouement des Parisiens et des Français pour cet événement exceptionnel qui réunira tous les passionnés de sport dans le monde entier ». Quels arguments pour la Capitale ?  C'est certes l'une des villes les plus attractives au monde mais elle possède surtout, avec sa région, un ensemble d'infrastructures sportives, hôtelières et de transport de qualité et prestigieuses. L'escrime au Grand-Palais, le tir à l'arc aux Invalides, le cyclisme au château de Versailles, et la cérémonie d'ouverture au Stade de France.

Une aubaine pour l'accessibilité ?

La maire de Paris, Anne Hidalgo, a, pour sa part, exprimé « la fierté qu'aurait Paris à recevoir à nouveau les Jeux Olympiques, 100 ans après les avoir accueillis en 1924. » Le sport paralympique n'est évidemment pas en reste et Emmanuelle Assmann s'est dite « très heureuse d'être partie-prenante dans cette aventure. Recevoir les Jeux à Paris aurait un vrai impact positif sur la vie des personnes en situation de handicap. Ils seront un formidable accélérateur pour développement de la pratique sportive pour les personnes handicapées, pour l'accessibilité des infrastructures mais aussi des transports et pour changer le regard porté sur la différence (lire article en lien ci-dessous). » A son tour, François Hollande, dans un communiqué, a déclaré : « L'État mettra tout en œuvre pour accompagner le mouvement sportif et soutenir cette candidature qui sera exemplaire sur le plan environnemental, économique et citoyen. »

Réponse en 2017

Reste à rassembler une adhésion massive du grand public, encore partagé sur le projet, en particulier sur ses retombées financières et fiscales. Le slogan « Je veux les Jeux » devrait accompagner la campagne. Le dépôt officiel de la candidature parisienne auprès du CIO se fera le 15 septembre 2015. C'est la quatrième tentative parisienne en près de 30 ans (après 1992, 2008 et 2012).Face à elle, les villes de Boston, Hambourg, Rome et Budapest. Réponse définitive à Lima (Pérou) à l'été 2017 !

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 23-06-2015 par Walter Salens :
Troisième tentative en moins de 15 ans, soit. J.O. low-cost: je préfère, car les retombées économiques restent sujet à polémique."Une aubaine pour les personnes handicapées...": tiens, tiens...donc une chance, une occasion suivant mon dico... pour l'accessibilité. Je pensais que la loi de 2005, amendé depuis, l'imposait une fois pour toutes d'ici 9 ans.Des militants, avec ou sans les assoc., y veilleront. Avec ou sans les JO!

Le 26-06-2015 par Walter Salens :
Et si ns ns contentions de viser une Exposition Universelle plutôt que les JO? Plus économique, plus beau, plus rayonnant? Qu'en pensez-vous?

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches