Plan quinquennal de lutte contre la pauvreté : des miettes !

Résumé : Des miettes octroyées aux personnes handicapées, les oubliées du nouveau plan quinquennal anti-pauvreté ! Elles risquent pourtant l'indigestion... de promesses vaines ! L'APF a rendez-vous avec le gouvernement le 4 février 2013.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Déception et colère au lendemain de l'annonce, par le Premier ministre, du plan quinquennal de lutte contre la pauvreté ! Selon l'APF (Association des paralysés de France), « les personnes en situation de handicap semblent n'avoir récolté que les miettes de ce plan ! » En effet, comme le laissait présager la conférence éponyme qui a eu lieu les 10 et 12 décembre 2012, et qui avait déjà alerté les associations, aucune mesure concrète et directe ne concernera les 2 millions de personnes en situation de handicap ou atteintes de maladie invalidante, bénéficiant de l'AAH (allocation aux adultes handicapés) ou de pensions d'invalidité, qui vivent sous le seuil de pauvreté. L'APF évoque des « mesurettes » qui ne sauraient constituer une réponse durable et efficace aux situations de précarité vécues quotidiennement par ces personnes et « déplore que leur pauvreté ne soit pas à l'agenda du gouvernement qui ne mène pas, sur ce sujet, la politique transversale du handicap » qu'il avait promise fin 2012.

Bénéfices : les tarifs sociaux gaz et électricité

Comme annoncé lors de la conférence de lutte contre la pauvreté, le gouvernement a réaffirmé son intention de lutter contre les inégalités de soins en augmentant le plafond de ressources permettant le recours à l'ACS (aide à l'acquisition d'une complémentaire santé) et, à ses bénéficiaires, de profiter des tarifs sociaux du gaz et de l'électricité. Les autres mesures distillées dans ce plan quinquennal (introduction de la généralisation de l'évaluation de l'employabilité des bénéficiaires de l'AAH, place des réseaux CAP Emploi dans le service public de l'emploi...) ne permettront pas aux personnes en situation de handicap ne pouvant pas ou plus travailler de connaître une amélioration de leur quotidien.

AAH : + 25 % mais pas un sou de plus !

L'APF rappelle que l'augmentation de l'AAH de 25% en 5 ans ne constitue qu'un rattrapage de la perte du pouvoir d'achat subie par les personnes en situation de handicap ces 25 dernières années, et qu'elle a été largement grignotée par les nombreux frais supplémentaires auxquels elles ont dû faire face : hausse du forfait hospitalier, franchises médicales, fiscalisation des indemnités accident du travail, déremboursement de médicaments, hausse des mutuelles mais aussi du coût de la vie. Sans compter les pensions d'invalidité, qui elles, n'ont pas été revalorisées !

AAH : ni indexation ni revalorisation !

Les bénéficiaires de l'AAH ou de pensions d'invalidité étant des personnes dont les trois quarts ne peuvent accéder à une activité professionnelle, l'emploi ne constitue donc pas pour elles un rempart contre la pauvreté ou la précarité. « Maintenir l'AAH sous le seuil de pauvreté et dans une logique de minimum social et ne pas revaloriser les pensions d'invalidité, c'est les condamner à vivre toute leur vie sous le seuil de pauvreté sans l'espoir d'en sortir », s'indigne l'APF. A aucun moment, l'indexation annuelle sur l'inflation qui sera appliquée au RSA, ni l'individualisation de l'AAH n'ont été évoquées. Et, pour finir, malgré le relèvement du plafond de la CMU-C, les personnes bénéficiaires de l'AAH ne pourront toujours pas y avoir accès.

Un espoir d'être entendu, tout de même ! En effet, après maintes demandes, l'APF sera reçue par le cabinet de Jean-Marc Ayrault le 4 février 2013. Pour que ce plan anti-pauvreté devienne un modèle social ambitieux !

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord.

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 23-01-2013 par AHMED :
bjr, je suis scandalisé je n'ai plus droit à la cmu et j'ai du prendre une mutuel qui ne rembouse rien! les dépassements du me médecin et les ordonnances hors ALD (les plus nombreuses) me ruinent, j'ai de gros problèmes pour trouer des chaussures à moins de 100 euros et j'ai besoin de plusieurs paires alors soit je vais devenir un "gngsters" soit ils augmentent cette misérable allocations qui peut paraitre elevé mais quand on compte tout ce qu'il faut dépenser pour aller moins pire je songe à l'euthanasie ! déjà sans logement depuis deux ans je suis tjrs en liste d'attente, mon assistante sociale me voit deux fois l'an , j'ai honte de ce pays j'ai mm honte de vivre je vais en finir comme ça je serais une charge de moins pour cette socièté injuste!; battez vous pour les autres merci merci merci

Le 23-01-2013 par AHMED :
bjr, y a t-il des aides pour les handicapés qui désirent retravailler seul et retrouver un peu de dignité; et quelles sont les conséquences sur cette maigre AHH qui permet à peine de survivre? MERCI POUR VOTRE COMBAT ET NE LACHEZ RIEN JE VOUS EN SUPPLIE

Le 23-01-2013 par memee :
Pauvre France on recule, toujours les mêmes qui vivent dans un autre monde(ministres, sénateurs, députés etc....)
qui ne veulent pas réduirent leur train de vie, gauche et droite dans le même sac, les places sont bonnes.

Le 23-01-2013 par james67 :
Rizzo Angelo

bonjour je vient de commencée une grève la faim car je ne trouve personne a mon écouté des centre de la douleur j'attend des réponse de clinique privé mon la douleur donc ma vie n'a plus d'importance voilà mes amie es ami c'est un cris de secoure

Le 25-01-2013 par romaric :
AAH sans complément :776€/mois. Mutuelle (avec ACS déduite): 45€/mois. EDF (sans réduction sociale car AAH): 52€/mois.Loyer (F2 en ville +300.000 hab) : 510 €/mois.Médicaments, franchises, hors parcours ALD: +- 35 €/mois. Eau: 12.50/mois
Vetements (soldes): +- 60€/mois. Courses alimentaire: 250€/mois.
Internet, phone, assurance habitation, auto, autres: 120€/mois.
Total : 1084.50€ en débit par mois.
+ APL : 182.22€
tous les mois débiteurs de -126 € environ... En ne dépassant ni + ni - les factures, frais mensuels.Alors , constat : oui j'affirme publiquement que l'AAH qui a été augmentée de 25% ces 5 dernières années ne constitue qu'un rattrapage de la perte du pouvoir d'achat subie par les personnes en situation de handicap. Si je pouvaistravailler, je le ferais volontiers mais je suis atteint d'une maladie chronique évoluante qui m'empêche de pouvoir au quotidien travailler. Une petite aide supplémentaire ne fera pas grand mal surtout ceux ne bénéficiant pas de compléments

Le 25-01-2013 par DAUBREN :
Je défends les droits de mon épouse Handicapée.
Depuis sa Retraite de 466 € plus 310 € AAH . Elle passe sous le seuil de Pauvreté en 2013. Je vais devoir râler : Ministre ; Préfecture de Notre Département etc...

Le 26-01-2013 par Najat :
J'ai travaillé pendant 20ans tout en étant handicapes, pendant 20 ans je n'avais pas droit a l'AAH parce que mes revenus dépassait mais j'avais un abattement a la caf du fait que j'ai la carte dinvalidite a 80%.
Mais a l'âge de 45 ans on m'a mise en invalidite 3ème catégorie et depuis je n'ai plus droit a l'abattement qui est de 30% actuellement.
Est du a ce manque d'abattement je n'ai plus le droit a l'allocation de logement.
Quelqu'un pourrait me dire si la caf a le droit de ne pas m'accorder cette abatement.
Leur réponse est que l'abattement ne se fait pas sur des revenus de pensions d'invalidité.
Je vous prie de bien vouloir me donner des renseignement concernant les abattements de la caf
Merci de vos réponses

Le 28-01-2013 par alexia :
50 ans, en invaliditée, depuis toujours, un enfant de 18 ans a charge qui elle meme a une invaliditée mais ne touche rien, pour conclure 950 euros tout compris (apl+ alloc + aah) pour 2 pour vivre VIVE LA FRANCE et surtout ne tomber pas malade svp...on est rendu a vouloir allez rejoindre DEPARDIEU mais hélas, pas le moyens de le faire !

Le 01-02-2013 par Thomas :
le pire depuis 2012 l'aah n'est versée que pour une durée de 1 a 2 ans maximum! donc lorsqu'on reçoit la notification de nos droits a l'aah 5 mois aprés avoir déposé le dossier, il faut déjà en refaire un et l'envoyer car il faut 4 a 6 mois d'instruction ! Du grand n'importe quoi...

Le 09-02-2013 par michele :
la mdph a refusé la demande gracieuse sous prétexte qu "avec un bon antalgique , on peut aller travailer"j'ai touché l'aah pendant 15 mois pour causes de maux perforants plantaires récidivants sur séquelles de polimélyte, et douleurs lombaires suites doubles hernies discales opérées sans soulagment, malgrès traitement sous morphine pendant 1 an après 2 ans d'antalgiques, de kiné, de balnéo, de cure. doisêtre hospitaliser pour une semaine de cure anti-douleur par perfusion de kétmaine et kétalar, mais à part ça je peux aller travailler !!! j'ai 52 ans, et suis dégoutée, j'ai travailler comme j'ai pu toute ma vie sans rien demander, et là que je suis au sommum de la douleur ce que l'on ose me sortir!! alors que la sécurité sociale m'avait reconnue inapte et accordé la pension d'invalidité "que je n'ai pu touché à cause de quelques heures cotisées manquantes pour y avoir droit!!" donc reconnue inapte par un toubib et bonne pour le turbin par une autre

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches