2015 : 501 000 prestations d'aide sociale pour le handicap

Résumé : En 2015, 501 000 prestations d'aide sociale sont consacrées aux personnes handicapées, dont deux tiers pour celles vivant à domicile, sur les 4,3 millions attribuées par les départements. La PCH arrive en tête !

Par , le 

Réagissez à cet article !

Fin 2015, 4,3 millions de prestations d'aide sociale aux personnes âgées, à l'enfance ou au titre de l'insertion ont été attribuées par les départements, selon une étude de la DRESS révélée en novembre 2016. Celles-ci ont augmenté de 2% en un an, en raison, notamment, de l'accroissement du nombre d'aides aux personnes handicapées (+4% entre 2014 et 2015) et à l'insertion (+3%).

PCH en majorité

En 2015, 501 000 personnes handicapées ont reçu ce type de prestation -en comparaison, 1,4 million pour les personnes âgées et 2 millions au titre de l'insertion (majoritairement RSA)-. La prestation de compensation du handicap (PCH), qui remplace progressivement l'allocation compensatrice pour tierce personne (ACTP), représente désormais 54% des aides aux personnes handicapées : 269 000 personnes en bénéficient ainsi en 2015 (+8% en un an), soit quatre fois plus de bénéficiaires que ceux de l'ACTP. Fin 2015, 14% des aides dispensées aux personnes handicapées en établissement ou à domicile relèvent encore de l'ACTP, soit 4 000 bénéficiaires en moins par rapport à 2014 (19 000 par rapport à 2011). Au total, en 2015, deux tiers des aides accordées aux personnes handicapées relèvent de l'une ou l'autre de ces deux prestations.

Les aides à domicile

Parmi l'ensemble des aides allouées aux personnes handicapées, les deux tiers concernent l'aide à domicile. Le nombre de leurs bénéficiaires augmente de nouveau en 2015 (+5%). Cette hausse est principalement due à celle de la PCH, qui représente désormais 78% des mesures d'aide à domicile. Fin 2015, la PCH et l'ACTP rassemblent 94% des bénéficiaires d'une aide à domicile. En baisse régulière, l'ACTP, qui n'accueille plus de nouveaux bénéficiaires, est encore attribuée à 55 000 personnes vivant à domicile. Les aides ménagères et les auxiliaires de vie constituent les deux autres formes d'aide à domicile. Il s'agit soit de l'attribution d'un quota d'heures d'intervention d'aides ménagères ou d'auxiliaires de vie employées par un service habilité, soit du versement d'une allocation représentative de services ménagers effectués par une employée de maison. Ces aides constituent 4% de l'ensemble des aides sociales départementales accordées aux personnes handicapées.

En structures d'accueil

Les personnes handicapées qui ne peuvent vivre en milieu ordinaire ont la possibilité de bénéficier d'aides départementales pour une prise en charge en structure médico-sociale, avec ou sans hébergement, ou chez des particuliers. L'attribution de ces aides, qui représentent un tiers de l'ensemble de celles accordées aux personnes handicapées, progresse encore de 3% en 2015. L'aide sociale à l'hébergement (ASH) constitue 76% des aides attribuées aux personnes handicapées qui ne résident pas à leur domicile. Elle finance, en partie ou en totalité, l'accueil et l'hébergement en établissement dans trois types de structures sociales ou médico-sociales (foyers d'hébergement, foyers occupationnels et foyers d'accueil médicalisé) et, pour certaines personnes handicapées âgées, en maison de retraite. Les solutions alternatives à l'hébergement en établissement, telles que l'accueil de jour ou le placement familial, s'adressent à une minorité de bénéficiaires et représentent 5% de l'ensemble des aides accordées aux personnes handicapées.

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr