Personnes âgées, handicapées : crédits débloqués

Résumé : La ministre chargée des Personnes âgées et de l'autonomie Michèle Delaunay a annoncé mardi que des crédits supplémentaires seraient affectés à la médicalisation et la rénovation d'environ 200 maisons de retraite et de personnes handicapées.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

PARIS, 24 avr 2013 (AFP) -
A l'occasion de la réunion du conseil de la Caisse Nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA), la ministre a par ailleurs confirmé que le projet de loi sur l'autonomie serait prêt avant la fin 2013.
Mme Delaunay s'est félicitée au cours d'une conférence de presse d'avoir fait reculer de 25% la sous-consommation chronique des crédits du secteur médico-social, un phénomène dû aux longs délais entre décisions de financement et sortie des projets.
"Peu de ministères peuvent se prévaloir de pousser à la dépense et à l'utilisation des crédits", a-t-elle commenté.

Alors que le montant des crédits non consommés de médicalisation avait été de 245 millions d'euros en 2012, il ne sera que de 189 millions en 2013, a-t-elle précisé. Les années précédentes ces sommes avaient été encore plus importantes (539 millions en 2008 par exemple). Pour accélérer encore la consommation des crédits, la campagne budgétaire des Agences Régionales de santé (ARS) a été avancée d'un mois et demi, a-t-elle ajouté.

Au chapitre des crédits de médicalisation des établissements hébergeant des personnes âgées dépendantes (ehpad) et des maisons accueillant des personnes handicapées, 162 millions seront dépensés, soit 15 millions de plus que prévu au budget de la Sécurité sociale, en raison d'une redéploiement de crédits, a-t-elle dit.
Ces crédits vont notamment servir au recrutement de personnels médicaux et paramédicaux dans les ehpad, la ministre insistant sur la nécessité d'une présence de personnels plus importante pour améliorer les soins, réduire les hospitalisations inutiles et prévenir la maltraitance.
"Ce sera une avancée de plusieurs milliers d'emplois", a-t-elle dit sans s'engager sur un chiffre. Selon des estimations, la création d'emplois pourrait être d'au moins 6 à 8.000.
Mme Delaunay préconise notamment la présence d'infirmières de nuit, tout en reconnaissant le "déficit d'attractivité" de cette profession que les hôpitaux eux-mêmes peinent à attirer.
Compte tenu de l'accélération de l'affectation des crédits, les nouveaux personnels pourraient débuter dès le 1er janvier 2014.

Enfin, Mme Delaunay a décidé de donner un coup d'accélérateur à la rénovation des maisons de retraites publiques et associatives (pas celles du privé), notamment la mise aux nouvelles normes de ces établissements et la transformation de leurs chambres à deux lits en chambres individuelles.
Pour cela 120 millions seront puisés dans les réserves de la CNSA, ainsi que 20 autres millions qui serviront à apurer des impayés de l'Etat dans le cadre de contrats Etat-régions concernant une cinquantaine de d'opérations.
Le financement de ces travaux permettra de limiter la hausse du prix de journée pour les résidents. Exemple chiffré fourni par le ministère : un prix de journée qui devait passer de 50 à 60 euros sera limité à 57 euros.
Autre avantage économique plus global: l'effet de levier profitant au secteur du bâtiment. Ainsi 120 millions d'investissements génèreront "720 millions d'aménagements pour environ 200 établissements".
hel/jg/bma

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Lire les réactions et réagissez !  


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 18-12-2015 par groix :
de l'argent pour les migrants et clandestins mais pas pour les vieux handicapés sauf à être grabataire

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches