À Grenoble, un club de vol à voile fait planer les fauteuils

Résumé : Le vol à voile, qui s'effectue à bord d'un avion planeur, est une pratique aujourd'hui accessible au handicap moteur dans de nombreuses associations. À Grenoble, un club organise trois sessions en 2017 ; premiers vols prévus le 13 mai.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Qui veut apprendre à piloter un planeur ? Même en cas de handicap, le vol à voile peut être accessible, pour peu qu'on veuille adapter les équipements nécessaires. À Grenoble, l'association GVV (Grenoble vol à voile) avait lancé, en 2016, son opération « Un fauteuil dans les airs ».

3 sessions pour pilotes en fauteuil

Elle réitère aujourd'hui l'expérience et organise, en 2017, trois sessions pour les personnes avec un handicap moteur. Les apprentis pilotes sont invités à découvrir la pratique mais également à intégrer le club s'ils veulent aller plus loin, encadrés par des instructeurs qualifiés. Premiers vols assurés du 13 au 19 mai. Pour l'association grenobloise, qui dispose de planeurs adaptés, le vol à voile remet la diversité à l'honneur. « Au cours de la progression d'un pilote, les critères usuels de « niveau » exigés par la société sont, en l'air, chamboulés : les gestes du pilotage et les qualités utiles pour évoluer aisément dans la troisième dimension sont nouveaux pour tous ! », estiment les porteurs du projet.

2 journées sports aériens

Suite au succès d'Un fauteuil dans les airs, la base aérienne du Versoud, où le club est implanté, accueillera les 20 et 21 mai les « Journées des sports aériens ». Le thème : « Pilotage et handicap ». Ergothérapeutes, pilotes handicapés, adhérents de l'association et autres responsables d'activités handisport prendront la parole à cette occasion. Nicolas Simon, apprenti pilote handicapé, interviendra également ; il reviendra sur son ressenti,  son bilan médical et professionnel afin d'encourager les futurs participants. « Un planeur sera en exposition statique pour permettre aux plus curieux, en situation de handicap, de découvrir l'environnement d'un poste de pilotage et de faire des essais d'installation avec la collaboration de pilotes handicapés », ajoute l'association.

Étendre la pratique

Grenoble vol à voile prévoit des sessions supplémentaires en juillet et octobre 2017. Le club, qui compte aujourd'hui cinq bénévoles chargés d'assurer la formation des pilotes handicapés, souhaite mettre en place différentes opérations de découverte et étendre la pratique dans différentes associations. « Nous devons sensibiliser bénévoles et instructeurs au handicap et aux particularités du vol avec un malonnier », précise GVV. Utilisé comme levier supplémentaire, cet outil permet de gouverner avec les mains. « Nous sollicitons également le soutien des structures publiques et privées en lien ou non avec le handicap, ainsi que tous ceux et celles qui souhaitent partager la passion du vol silencieux avec les personnes en fauteuil. »

© Grenoble vol à voile

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Aimée Le Goff, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 15-05-2017 par Charlopin :
extraordinaire de faire connaitre aux personnes à mobilité réduite cette sensation de liberté que procure le vol à voile, continuez belle initiative

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr