Adoptez une poupée trisomique born in USA !

Résumé : Après la poupée " débile " des Suédois, voici la poupée trisomique made in USA ". La création originale d'une maman américaine qui s'est lancée dans cette confection pour donner à sa fille une compagne à son image. A adopter ou pas ?

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Une poupée trisomique ? Cette idée inédite est celle de la maman de Hannah, une jeune américaine atteinte du syndrome de Down (la traduction de trisomie 21 aux Etats-Unis). Elle souhaitait que sa fille, âgée de 13 ans, puisse choyer un poupon qui lui ressemble. Après s'être assurée qu'aucun modèle n'existait sur le marché, et devant le succès rencontré par son prototype, Connie Feda a décidé de créer une ligne qui devrait faire le bonheur de toutes les petites filles trisomiques. Elle se décline en deux versions, boy and girl !

La mode des poupées handicapées ?

Il y a quelques mois déjà, une poupée handicapée a fait couler beaucoup d'encre. Venu de Suède, ce surprenant poupon du nom de Gil est vendu par la « Coopérative de Gothenburg pour la vie indépendante des personnes handicapées », spécialiste de la diffusion de matériel spécialisé. L'association, refusant toute forme de discrimination positive, a décidé de créer cette poupée « attardée ». Le message, affiché sur l'emballage, ne fait pas vraiment dans la dentelle : « Traitez-la comme une vraie débile » ! Ce parti-pris a suscité, évidemment, une vaste polémique internationale.

Ludique et pédagogique

Les ambitions de Connie sont d'un autre ordre : confier à sa fille une amie pour la vie ! Dans une interview accordée au Huffington post, elle explique : « Je veux qu'Hannah puisse regarder une poupée avec les caractéristiques du syndrome de Down et qu'elle voit quelque chose de beau, parce que c'est ce que je vois quand je la regarde ». Avec l'aide d'une sculptrice, et d'autres parents, elle a monté le projet « Dolls for Downs » qui a pour mission de présenter les enfants handicapés sous un jour favorable. Au-delà de la motivation ludique, cette « doll » atypique favorise également la motricité des enfants trisomiques. Les vêtements sont plus faciles à enlever, les fermetures sont plus grandes... Et de constater que « c'est le jouet parfait pour se familiariser avec les boutons, les boutons-pression, les fermetures, le coiffage... ».

75 dollars pour l'adopter

Ellie, Nikki, Hannah, Grace et Aziza, sont d'ores-et déjà disponibles en précommande sur le site dédié, au prix de 75 dollars. Connie espère lancer officiellement le projet le 1er mai 2013. Mais elle ne compte pas en rester là puisqu'elle entend mener une campagne pour lever des fonds en faveur de la recherche sur la trisomie 21.

Site de précommande (en anglais) : http://www.dollsfordowns.org/index.html

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr »

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 11-04-2014 par gallo :
comment acheter cette poupée pour monter aux enfants la différence

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches