Morano en bébé trisomique : Charlie Hebdo relaxé

Résumé : Le Collectif contre l'handiphobie a perdu le 10 janvier 2017 son procès contre Charlie Hebdo pour sa une sur Nadine Morano, "fille trisomique cachée" de de Gaulle. L'asso décide de faire appel.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Après les propos controversés de Nadine Morano, députée européenne, en octobre 2015, « Nous sommes un pays judéo-chrétien, le général de Gaulle le disait, de race blanche, qui accueille des personnes étrangères », Charlie Hebdo avait publié en couverture un dessin la caricaturant en « fille trisomique cachée » du général de Gaulle.

Relaxe pour Charlie Hebdo

Poursuivi ensuite pour « injure et provocation à la haine et à la discrimination » par le Collectif contre l'handiphobie, Laurent Sourisseau, alias Riss, auteur du dessin et directeur du journal, a été relaxé par la chambre de la presse du tribunal correctionnel de Paris le 10 janvier 2017. A travers ce dessin, son propos était de railler « l'audacieuse » filiation politique invoquée par Mme Morano, avait expliqué le dessinateur face aux juges de la 17e chambre lors de l'audience le 18 novembre 2016. Face à lui, Alexandre Varaut, président du Collectif contre l'handiphobie et père d'un garçon trisomique avait rétorqué : « Le rôle de bouffon est légitime quand il s'en prend aux puissants. Mais il ne faut pas se servir de la faiblesse de nos enfants pour taper sur quelqu'un ». Me de Beauregard, avocat de l'association, avait estimé que « ce dessin fait du trisomique un synonyme de sot. Et c'est vécu comme une invective, une gifle ». De son côté, le parquet avait dressé le constat suivant : « Les limites de la liberté d'expression n'ont pas été dépassées ». 

Coluche pas poursuivi !

Le défenseur historique de Charlie Hebdo, Me Richard Malka, avait affirmé : « On demande au tribunal de considérer qu'il n'est plus possible de faire rire avec le handicap. Nous concevons que ce dessin puisse blesser. Tout comme les caricatures religieuses sont aussi blessantes. La cible de ce dessin est Morano, pas les trisomiques. Le moyen humoristique est le déficit de compréhension. Ce n'est pas un préjugé, pas une incitation à la haine, mais bien une réalité ». Il avait achevé sa plaidoirie en mentionnant une phrase de Coluche : « La hausse du prix du pétrole entraîne des inquiétudes chez les handicapés moteurs ». Et d'ajouter : « Il n'a pas été poursuivi… ». Deux ans après l'attentat  qui a décimé la rédaction du journal, l'avocat a voulu rappeler « en cette période de triste anniversaire, que c'est la mission de ce journal d'interroger la société, parfois avec irrévérence. Et, paradoxalement, ce procès prouve aussi que Charlie est bien en vie, n'en déplaise aux Cassandre, et que l'équipe actuelle s'est relevée et continue à porter ses combats dans le journal comme devant les tribunaux ».

Trisomie 21 France pour la liberté d'expression

En octobre 2015, l'association Trisomie 21 France s'était montrée tolérante à l'égard de cette couverture (article en lien ci-dessous). « Les personnes avec trisomie 21 réfléchissent et avancent vers le plein exercice de leurs droits citoyens et des libertés individuelles, notamment la liberté d'expression, expliquait-elle à l'époque. C'est important et nous nous sommes battus pour cela après les attentats de Charlie. » De son côté, estimant qu'« une faiblesse ne doit être ni l'objet ni le moyen d'une moquerie », l'avocat du Collectif contre l'handiphobie a indiqué que l'association ferait appel.

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 10-01-2017 par La main mise :
Il n'y a plus de justice en France depuis le 06 mai 2012

Le 13-01-2017 par Bakou 9 :
De quel droit priver les handicapés de l humour .l'hypoccrisie du vocabulaire officiel me suffit dèja largement

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches