Pistorius : nouveau verdict, 6 ans de prison !

Résumé : L'ex-athlète paralympique sud-africain Oscar Pistorius, amputé des 2 jambes, est condamné, lors de son nouveau procès, à 6 ans de prison pour le meurtre de sa petite amie. Il annonce respecter cette décision et ne pas vouloir faire appel.

Par , le 

Réagissez à cet article !

L'ex-athlète paralympique sud-africain Oscar Pistorius ne fera pas appel de sa condamnation à six ans de prison prononcée le 6 juillet 2016 pour le meurtre de sa petite amie Reeva Steenkamp, a annoncé l'un de ses avocats, Andrew Fawcett.

Pas d'appel

« Nous respectons la décision de la juge et nous ne ferons pas appel. Oscar purgera sa peine (...). Je pense que c'est juste compte tenu des circonstances », a expliqué l'avocat devant des journalistes, à la sortie du tribunal de Pretoria. Selon plusieurs experts interrogés par l'AFP, Pistorius pourra demander sa libération conditionnelle après avoir purgé trois ans en prison et sera donc libérable en 2019.

Il risquait 15 ans

L'ex-athlète, condamné en première instance à cinq ans de prison pour homicide involontaire, a déjà passé un an derrière les barreaux et huit mois en assignation à résidence, une peine que la juge Thokozile Masipa a prise en compte pour rendre son nouveau verdict. Reconnu coupable en appel de meurtre, fin 2015, Pistorius encourait une peine minimum de 15 ans (article en lien ci-dessous). Le parquet a encore la possibilité de faire appel de cette sentence, s'il estime qu'elle est trop légère pour le crime commis.

Oscar Pistorius, qui a abattu sa petite amie Reeva Steenkamp en février 2013 en tirant quatre balles de gros calibre à travers la porte des toilettes où elle se trouvait, a toujours clamé l'avoir tuée par erreur, croyant à l'intrusion d'un cambrioleur.

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2017) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr