Handicap: annonce de deux amendements au projet de loi santé

Résumé : Ségolène Neuville, secrétaire d'État aux Personnes handicapées, a annoncé jeudi deux amendements au projet de loi santé.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Paris, 5 fév 2015 - Ségolène Neuville, secrétaire d'État aux Personnes handicapées, a annoncé jeudi deux amendements au projet de loi santé, visant à améliorer le fonctionnement des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) et à permettre le tiers payant pour les aides techniques.

« Les MDPH, conçues à l'origine pour accompagner les parcours des personnes, seront recentrées sur leur métier originel » grâce à un amendement qui prévoira « une obligation d'orientation permanente des personnes », a annoncé Mme Neuville lors d'un colloque sur les dix ans de la loi handicap du 11 février 2005, organisé par la Fondation Chirac.

Les MDPH et leurs partenaires seront chargées d'« accompagner les personnes vers la réalisation de leur projet final », a-t-elle ajouté, selon le texte de son discours diffusé par ses services. « Pour dégager les marges en personnel nécessaire à cette évolution, un plan de simplification des tâches administratives sera mis en œuvre ».
Les MDPH, créées par la loi du 11 février 2005, sont un guichet unique pour toutes les démarches des personnes handicapées. Cet amendement leur imposera une obligation de suivi de ses décisions d'orientation (scolarisation, places en établissement spécialisé…), a-t-on précisé au Secrétariat d'État.

Cette initiative constitue l'une des premières applications du rapport du conseiller d'État Denis Piveteau, remis en juin 2014 au gouvernement, a-t-on ajouté de même source. Intitulé « Zéro sans solution », il proposait des mesures pour éviter les ruptures de prise en charge de personnes handicapées.

Conformément à ce qui avait été annoncé par François Hollande en décembre lors de la Conférence nationale du Handicap, un second amendement au projet de loi santé « permettra aux départements de mettre en place un tiers payant pour les aides techniques », a ajouté Mme Neuville. Ceci évitera aux personnes d'avancer « des sommes parfois importantes », pour l'achat par exemple d'un fauteuil roulant.
Reconnaissant que l'attribution de la Prestation de compensation du handicap (PCH) « reste inégale », la secrétaire d'État a par ailleurs annoncé l'ouverture d'« un chantier pour viser à une plus grande équité et pour promouvoir une meilleure prise en compte des besoins d'aide pour la vie domestique ».
Enfin, estimant qu'« une politique du handicap véritablement inclusive doit aussi s'appuyer sur la mobilisation de tous », elle a annoncé « une grande campagne de communication » conduite par le gouvernement au deuxième trimestre.

Lire les réactions et réagissez !  

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2017) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 06-02-2015 par Laurence :
Et que fait on pour le manque de places dans les établissements. Pourquoi le handicap mental est-il si mal pris en compte ?

Le 06-02-2015 par chantale lefebvre :
bonjour aujourdhui je vient de recevoir un courrier de la mdph me signaliant que ma demande de scooter ne peut etre pris en charge vue qu ils ont perdue mon dossier depuis qu ils l ont reçue aux mois de mai 2014 et en plus j ai demander une aide pour mon mari qui soccupe de la maison et de mes soins infirmiers ont me signale que le menage et la preparation des repas ne sont pas pris en charge au titre de la pch il faut se rapprocher de la ccas les soins infirmiers c est la secu alors a quoi sert la mdph???????? ONT VOIT QUE C EST PAS DES HANDICAPER QUI TRAVAIL LA J AI DEJA ECRIT A L ANCIENNE MINISTRE DE LA SANTEE POUR LUI SIGNALER QUE UN SCOOTER COUTAIS MOIN CHERE QUE UN FAUTEUILLE ELECTRIQUE ONT MA REPONDUE QU ILS METTAIS 9A DANS LES MAINS DE LA SECU ??????????????

Le 07-02-2015 par Michèle :
Il semble très difficile, voire illusoire, de penser qu'à l'heure actuelle et compte tenu de la conjoncture, puisqu'on parle de travail, une personne handicapée trouve sa place dans le monde des actifs. Je précise que je suis handicapée. Il est prouvé statistiquement que les chiffres du chômage chez les handicapés a gonflé de façon encore plus importante que dans le reste de la population. Comment expliquer ce fait ? Il s'agit selon moi du regard de condescendance que la société porte sur ces personnes qui dans le monde du travail sont plus susceptibles d'être moins "rentables" que les autres donc on préfère payer les taxes...Si le fait d'échapper au chômage est de plus en plus improbable pour tout le monde, ça l'est malheureusement d'autant plus pour un handicapé. Dans ce contexte, je pense sincèrement qu'il faudrait d'abord veiller à l'application des lois avant de parler d'accompagnement...

Le 07-02-2015 par Michèle :
Je reviens encore au sujet de cette très chère communication...En France, lorsqu'on fait des campagnes de com pour des sujets sensibles, santé, vieillesse, soit on les montre du doigt, soit le message ne traduit pas la pensée, il y a du travail, bon courage !

Le 10-02-2015 par memee :
Michèle je suis d'accord avec votre analyse, actuellement pour avoir un emploi dans une E.A il suffit d'avoir 10%d'invalidité SS est-ce normal? aujourd'hui rendement, production, rentabilité idem pour les ESAT.Aucun politiques ne trouvent à redire.pas plus les syndicats de salariés.

Le 10-02-2015 par madacorse :
en l'an 2000 j'ai eu un grave accident.
après 2ans j'ai fait une demande de reconnaissance handicap a NICE qui ma été refusé
avec séquelle!!!!!
fracture ouverte au niveau du genou droit externe
arrachement peau niveau tibia droit
traumatisme crânien avec hémathome cranien
oreille arachée a droite
et un commas de
8JOURS.
pour ma personne sans vous dire le reste des séquelles.
il y a des personnes a la CPAM et dans les assurances qui ont le pouvoirs de faire se qu'ils veulent.
DE L'abus de pouvoir.
LA VIE ET UN COMBAT!!!!

Le 10-02-2015 par W.Salens :
Décidément que de malentendus. Etre embauché par une entreprise adaptée, qui est par ailleurs dans le milieu ordinaire, ne demande aucune orientation de la part de la MDPH. Est requis d'être reconnu comme travailleur handicapé et de passer par Cap Emploi ou envoyé par Pôle Emploi. Aucun rapport avec un taux d'invalidité de la Sécu ou autre. Par ailleurs une entreprise adaptée embauche en fonction de ses besoins, suivant sa charge de travail avec l'obligation d'avoir 80% de son effectif de production par des salariés reconnus handicapés.
Le "idem" pour les Esat: désolé vraiment aucun rapport, s'agissant d'un établissement médico-social où les travailleurs ne sont pas des salariés au sens du Code du Travail.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr