Hello Handicap le salon 0 déplacements, 100% recrutement

Projet de loi de Santé : et les personnes handicapées ?

Résumé : Le projet de loi santé sera examiné par le Parlement à partir du 17 mars 2015. Afin de garantir un système de santé inclusif, l'Unapei interpelle les parlementaires en proposant des amendements. Copie corrigée en faveur des personnes handicapées

Par , le 

Réagissez à cet article !

Le handicap ne serait-il pas pris en compte dans le projet de loi santé qui sera examiné par le Parlement à partir du 17 mars 2015 ? C'est en tout cas ce que dénonce l'Unapei (Union nationale des personnes handicapées mentales). Selon elle, « alors que François Hollande promettait un volet handicap pour chacun des projets de loi, nous devons encore nous battre pour introduire des mesures qui incluraient les personnes handicapées ». « Face aux difficultés à faire entendre au Gouvernement que l'accès à la santé pour les personnes handicapées ne va pas de soi », l'Unapei demande aux parlementaires de « porter eux-mêmes les valeurs d'une santé pour tous en prenant en compte ses amendements ».

Une santé « particulière »

La santé est un droit fondamental mais il apparait qu'elle n'est pas toujours effective pour les personnes avec un handicap mental. Elles ont évidemment des besoins en santé ordinaires, communs à tout citoyen, mais nécessitent très souvent une approche particulière et des besoins spécifiques liés à leur handicap. Et cela dès la naissance. Les parents d'enfants handicapés, confrontés aux médecins des maternités, regrettent que les premiers interlocuteurs qu'ils croisent dans ce long parcours qui sera inévitablement semé d'embuches, manquent à ce point de formation. La suite ne sera qu'un long fleuve pas tranquille avec les mêmes errances et méconnaissances chez les professionnels de la santé et du médico-social…

Un livre blanc en 2013

Le monde de la santé semble en effet avoir de grandes difficultés à s'adapter « à la marge », ce qui est le cas avec la singularité du handicap mental dans ses pathologies ou ses modes d'expression. « Une prévention inaccessible, une communication mal aisée ou encore la non prise en compte de l'accompagnement familial ou médico-social, des refus ou renoncements de soins, sont autant de facteurs qui aboutissement à des ruptures ou fractionnement de soins, selon l'Unapei ». Forte de ces constats, elle avait publié, en 2013, des propositions concrètes dans son livre blanc « Pour une santé accessible aux personnes handicapées mentales » (article en lien ci-dessous).

La copie corrigée

Selon l'Unapei, qui a étudié avec soin le projet de loi relatif à la santé, « il comporte des avancées pour tous, en matière d'accès financier aux soins, de pilotage territorial de la politique de santé et de reconnaissance de la nécessaire prise en compte des parcours complexes. Mais rien concernant le handicap ! » Pour que ce projet de loi devienne une véritable opportunité de développer un système de santé inclusif, l'association, en lien avec ses partenaires, n'a pas ménagé ses efforts et a revu la copie en proposant une série d'amendements (lien ci-dessous). « Mouchant » la plupart des articles, du 1er au 49ème, cette version corrigée porte sur trois grands volets : renforcer la prévention, outiller et rendre accessible le système de santé et anticiper les ruptures de parcours de santé. « L'enjeu d'un système de santé inclusif réside dans la capacité des secteurs sanitaire et médico-social à travailler de concert tout en garantissant la participation des personnes handicapées et en accordant une place importante aux familles » déclare Christel Prado, présidente de l'Unapei. Ses propositions ont été adressées aux parlementaires.


© Olesia Bilkei/Fotolia

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches