Cours d'orthographe en ligne : un "mode dys"

Résumé : Le Projet Voltaire est un service en ligne d'entraînement à l'orthographe. Entièrement consacré à la maîtrise de la langue française, le site vient de développer des outils adaptés aux personnes dyslexiques et dyspraxiques.

Par , le 

Réagissez à cet article !

Inversion des lettres, substitution de mots, confusion dans l'apprentissage… Les personnes souffrant de dyslexie ou de dyspraxie peuvent rapidement se décourager face aux règles d'orthographe et à l'écriture. Pour faciliter leur apprentissage, le site Projet Voltaire, qui met à disposition des internautes des exercices d'orthographe, a mis en place une nouvelle fonctionnalité.
Ce dispositif, qui comprend plusieurs options de simplification de la lecture en cas de difficulté, est né de la collaboration avec la société Aidodys, spécialisée dans les troubles de l'apprentissage et les déficiences visuelles. « Nous avions déjà créé une application pour les malvoyants sur le site du projet Voltaire, précise Thibault Lebocq, son fondateur. Pour cette première version du mode DYS, nous avons travaillé avec une équipe d'orthophonistes afin de créer des profils de lecture différents. » L'application, qui en est à sa phase de test, devrait aboutir à une deuxième version, grâce à laquelle l'enfant pourra disposer d'un profil personnel enregistré grâce à un compte en ligne. « L'idée est de transformer les textes en fonction de chaque profil », souligne Thibault Lebocq.

Une adaptation personnalisée

Pour accéder au mode DYS, l'utilisateur doit cliquer sur l'icône du même nom. Trois options sont proposées.  L' « adaptation classique » permet une meilleure aération des textes ainsi qu'un découpage syllabique, tandis que « l'adaptation personnalisée » propose à l'utilisateur des paramétrages plus avancés, tels que la police, l'interlignage, la couleur des lettres ou encore la façon dont les majuscules et la ponctuation sont mises en valeur dans les exercices. Ces configurations restent modulables en fonction des préconisations de l'orthophoniste.
En France, près de 10% de la population serait atteinte de dyslexie ou de dyspraxie. Si ces troubles peuvent se révéler handicapants durant la phase d'apprentissage de la langue écrite, une prise en charge précoce peut permettre d'en atténuer l'impact. La dyslexie n'a pas empêché John Kennedy, par exemple, de devenir président des États-Unis.

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Aimée Le Goff, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr