Inédit : des prothèses de pied imprimées en 3 D

Résumé : Des prothèses de pied imprimées en 3D ? Ce système révolutionnaire développé par une société allemande permettra de livrer les patients amputés en moins de 48h, contre 2 à 3 mois pour des modèles traditionnels.

Par , le 

Réagissez à cet article !

FirStep pour les enfants et NexStep pour les adultes, c'est le nom des deux prothèses de pied conçues par Mecuris, une société allemande basée à Munich, spécialisée dans les technologies médicales. Elles ont la particularité d'être imprimées en 3D. Via une plateforme cloud, les professionnels peuvent télécharger leurs images médicales (scans IRM, CT ou 3D) ; les données sont ensuite analysées par un logiciel pour adapter parfaitement la prothèse à la morphologie du patient. Le modèle 3D peut alors être imprimé directement et expédié à son destinataire.

Soumis à des contraintes extrêmes

Pour obtenir le marquage CE, certification obligatoire pour les produits en circulation au sein de l'Union européenne, Mecuris a dû se conformer à plusieurs tests d'évaluation, notamment biologiques, chimiques, mécaniques ou encore de charge. A titre d'exemple, la NexStep a été soumise à une charge de 8000 N (Newton) correspondant à 3 ans d'utilisation et de forts impacts au sol comme des sauts d'escaliers. Face à ces résultats, selon la société, la certification CE aurait été obtenue en un temps record, à peine 4 mois.

Livraison en 48 h ?

Le premier patient, un jeune homme double amputé résidant en Europe de l'Est, a été livré fin mars 2017. « Il était surpris que nous le livrions si rapidement car il doit en général attendre deux à trois mois pour une prothèse individuelle, explique Jannis Breuninger, responsable du développement de produits chez Mecuris. Notre but, à long terme, est d'expédier des prothèses personnalisées dans les 48 heures qui suivent. ». La NexStep sera présentée à l'occasion du 16e Congrès mondial d'ISPO en Afrique du Sud, du 8 au 11 mai 2017. Deux coureurs testeront ces prothèses. Pour l'heure, la société travaille à la certification d'une version étanche.

Auteur : Alexandre Moussion, spécialiste de l'impression 3 D et responsable du site Primante 3D (en lien ci-dessous)

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr