Bientôt, une prothèse de pied pour talons hauts

Résumé : Des étudiants américains ont conçu une prothèse de pied adaptable à tout type de chaussures, y compris aux talons hauts. En phase d'amélioration, le prototype laisse espérer que les femmes amputées pourront, elles aussi, prendre de la hauteur.

Par , le 

Réagissez à cet article !

Porter des talons hauts après une amputation ? C'est aujourd'hui envisageable grâce à la créativité d'étudiants de l'université Johns Hopkins, dans le Maryland, aux États-Unis. Entourés d'une équipe de médecins et de prothésistes, ils ont mis un an à concevoir un nouveau modèle de prothèse de pied adaptable à tout type de chaussures, y compris talons hauts. La prothèse n'est pas fabriquée sur mesure mais peut s'adapter aussi bien aux baskets qu'aux escarpins, selon ses créateurs, comme le rapporte le journal ScienceDaily (article en lien ci-dessous).

Prouesse technologique

L'opération relève d'une véritable prouesse technologique lorsqu'on sait que de nombreux paramètres sont à prendre en compte pour la réalisation d'une prothèse de pied : maintien de la position, capacité à supporter le poids d'une personne, légèreté, finesse... L'initiative s'avère d'autant plus compliquée que l'angle entre le pied et la cheville est très variable selon la hauteur du talon, qui modifie toute la posture d'une personne. Après deux semestres de conception, les étudiants ont fait appel à des personnes amputées pour essayer le prototype. Les tests sont concluants et les volontaires surpris par la stabilité et le confort, même si le modèle doit encore être amélioré. « Le pied humain a mis des milliers d'années à évoluer pour être ce qu'il est aujourd'hui ; nous avons dû nous adapter en un an seulement », plaisante Luke Brown, un des ingénieurs à l'origine du projet. Aujourd'hui, très rares sont les prothèses qui peuvent s'adapter à plusieurs types de chaussures, quelle que soit leur hauteur.

L'université, terrain d'expérimentations

Inédite en 2016, cette avancée porte à croire en une science qui se mobilise pour le mieux-être des personnes handicapées. Dans les universités, les projets se développent afin de faciliter le confort de celles ayant subi une amputation. Exemple à l'appui : en 2015, des universitaires autrichiens ont mis au point une prothèse de pied « sensible » qui permet aux personnes amputées de retrouver de réelles sensations grâce à des capteurs reliés au cerveau (lire article ci-dessous).

Les 12 jambes d'Aimee Mullins

À l'avenir, ce nouveau prototype devrait servir aux femmes désireuses de prendre un peu de hauteur et changer de souliers comme bon leur semble sans pour autant changer de prothèse, à l'instar d'Aimee Mullins. Mannequin, comédienne et championne paralympique, cette Américaine amputée sous les genoux à l'âge d'un an possède une véritable collection de jambes ! En 2009, lors d'une conférence (vidéo ci-dessous), elle présentait une douzaine de modèles qu'elle utilise selon ses besoins : faire du roller, courir ou… marcher avec des escarpins !

© Johns Hopkins University senior design team

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Aimée Le Goff, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr