Hello Handicap le salon 0 déplacements, 100% recrutement

Nomadisme à mobilité réduite : l'expérience Q'Straint

Résumé : Rencontre avec les acteurs du Transport des Personnes à Mobilité Réduite. Associations, entreprises, chauffeurs et passagers nous parlent des enjeux futurs pour un transport plus sur, confortable et des systèmes de sécurité toujours plus ergonomique

Par , le 

10 ans de collaboration entre Q'Straint et GIHP ont scellé des rapports basés sur la confiance mutuelle et c'est aujourd'hui avec l'avantage de l'expérience qu'Akim Messadi, Directeur d'exploitation et Mustapha Sitayeb, Responsable d'exploitation au GIHP Ile-de-France nous racontent l'histoire du transport des personnes à mobilité réduite et la révolution Q'Straint.

« Arrivés tous les deux en 1986, nous avons été les témoins de l'évolution des systèmes de sécurités et de leur fiabilité, ainsi que de leur confort » explique Akim.

Equipés de QRT Standard dès 2000, la souplesse des sangles intrigue chauffeurs et passagers.

Olivier Bissonnier, client régulièrement transporté de Clamart à Aubervilliers témoigne « Je me posais des questions sur la robustesse du système après les systèmes de crémaillères et autres sangles rigides. Cependant, c'est très vite la simplicité d'utilisation et le confort qui l'ont emporté. En plus, les crochets Q'Straint ne laissent pas de trace sur le fauteuil comparé a avant ».

Akim explique comme ces systèmes ont également changé la vie des chauffeurs, autrefois obligés de se contorsionner, passer la crémaillère sous le fauteuil, etc. Soudain, les temps d'installations se sont réduits et simplifiés considérablement.
Akim ajoute : « Nous menons une enquête qualité annuelle et n'avons aucun retour négatif sur les systèmes Q'Straint ».

Alors que peut-on encore améliorer dans le futur et quels sont les enjeux pour un système de sécurité toujours plus performant ?

La réponse d'Akim est limpide : « J'ai été autrefois Directeur du CHSCT¹, et nous travaillons toujours de concert avec la CRAMIF². Un constat assez frappant révèle que les chauffeurs TPMR souffrent d'un taux d'accident du travail proche de celui du BTP³. Avec une moyenne de 6 installations de fauteuil par jour [sécurisation du fauteuil dans le véhicule et libération après transport], le premier fléau qui décime nos chauffeurs est le mal de dos. Si on pouvait imaginer dans le futur un système qui demande de moins se baisser, en utilisant plus d'automatismes actionnables par le pied, nous irions vers un mieux être des chauffeurs TPMR au travail ».

Ainsi, le GIHP renouvelle sa confiance et sa fidélité a Q'Straint en expliquant qu'au delà des systèmes de sécurité fiables et qui ont fait leur preuve, c'est aussi grâce a la formation Q'Straint que les chauffeurs sont de plus en plus entraînés, confiants et efficaces avec le matériel qu'ils utilisent.

« Les systèmes QRT auto tenseurs ont considérablement aidé en terme de rapidité et simplicité d'installation » Bruno Proud, Institut Medico-Educatif de Nantes.

« L'équipe éducative comme les chauffeurs sont tous contents de la sécurité et de la rapidité de mise en place des systèmes Q'Straint. A l'installation comme a la libération » A. Leret, ergothérapeute.

Patrick Cozan, Directeur chez Handistar raconte a son tour comment le passage des crémaillères au système Q'Straint en 2002 a changé la donne : « au début les gens étaient réticents, à présent ces systèmes sont plébiscités »

Handistar qui proposait des démo-voyages au salon Autonomic Rennes reste enthousiasmé par la ceinture à 3 points (ventrale et épaulière) qui sécurise (enfin !) la personne a mobilité réduite sur les mêmes standards qu'une personne valide.

Vive le progrès !

---
¹ Comite d'Hygiène et de Sécurité dans le Travail

² Caisse Régionale Assurance Maladie d'Ile de France

³ Bâtiment Travaux Public

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur le web

Tous les liens

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches