Qui peux conduire ? avec quel handicap ?

Résumé : Bien commencer son apprentissage de la conduite, c'est prendre en compte les points indispensables, nous vous les indiquons.

Par , le 

Pour pouvoir commencer votre apprentissage de la conduite, vous devez :

- avoir l'age requis pour le passage du permis souhaité

- vous soumettre à un examen médical obligatoire, pour déterminer votre aptitude à la conduite.
Il doit être effectué par des médecins agréés par le préfet au sein de la commission médicale départementale. Pour information, les handicaps donnant lieu a une interdiction de conduire sont fixés par l'arrêté du 7 mai 1997 (Publication au JO n°0123 du 29 mai 1997, page 8161). La décision final est laissé à l'appréciation de la commission médical après avis d'un spécialiste si nécessaire.

Suivant votre handicap, vous avez plus ou moins de chance de pouvoir conduire 
- Handicap Physique : dans la plupart des cas, les atteintes de l'appareil locomoteur vous permettent de conduire, avec la nécessité de l'aménagement du véhicule.

- Handicap Visuel : l'acuité visuelle minimum de loin à l'épreuve d'acuité binoculaire doit être au minimum de 5/10° avec correction. Si l'un des deux yeux a une acuité visuelle inférieur à 1/10°, l'acuité visuelle avec correction de l'autre œil doit être supérieur ou égale à 6/10°.

- Handicap Auditif : une déficience auditive n'affecte pas le droit à la conduite, sauf avis contraire du spécialiste en cas d'incapacités supplémentaire à la déficience auditive.

- Handicap Mental : Il n'existe pas de texte précis. Il faut arriver à déterminer l'aptitude ou l'inaptitude de la personne à la conduite.

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches