Film : le chanteur Renan Luce à la rencontre de la dyspraxie

Résumé : Engagé en tant que parrain de Dyspraxie France Dys (DFD), le chanteur Renan Luce est parti trois jours sur les routes afin de rencontrer des jeunes garçons porteurs de troubles dys. Il a fait de ce voyage un petit film plein d'à-propos.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Si le chanteur Renan Luce a plutôt l'habitude d'arpenter les quatre coins de France pour ses concerts, c'est à une tournée un peu particulière qu'il s'est adonné. Dans le cadre d'un court-métrage, « Dyspraxie, le parcours du combattant » (vidéo consultable ci-dessous), le parrain de Dyspraxie France Dys (DFD) est allé à la rencontre de trois jeunes garçons dyspraxiques. Le premier, Abdelaziz, 9 ans, est en classe de CM1. Pour suivre les cours et les retranscrire sur son cahier, l'enfant est aidé par un AVS (Auxiliaire de vie scolaire) qui  permet à l'enseignante « d'être plus présente avec les autres et non à 100% avec lui ». Dans la suite de son voyage, Renan retrouve Baptiste, un lycéen de 17 ans. Ce dernier s'apprête à débuter un contrôle de mathématiques, seul face à son ordinateur ; un aménagement spécifique dont il a encore du mal à s'habituer. « Ce n'est pas que j'ai honte de ce que je suis mais j'aurais préféré être normal, comme tout le monde », confesse-t-il au chanteur. Enfin, Renan fait la connaissance de Julien, 25 ans, dont la dyspraxie n'a été diagnostiquée que très tard. Aucune adaptation n'avait donc été mise en place lors de sa scolarité. « J'étais en milieu extrême pendant des années, raconte-t-il. Et, ce qui était assez horrible, c'est que les gamins ne savaient pas et pouvaient se moquer de moi librement. » Depuis, Julien a obtenu son permis (après 180 heures de conduite) et emménagé dans son propre appartement.

Entre 3 et 6% d'enfants dyspraxiques en France

Ces portraits témoignent de l'importance de sensibiliser parents, enseignants et professionnels de santé à la dyspraxie. En France, on estime que 3 à 6% des enfants sont porteurs de ce trouble neurologique qui, par méconnaissance, est souvent pris pour de la fainéantise ou de la négligence. Pour mieux comprendre, ce court-métrage donne la parole à une doctoresse, une ergothérapeute ainsi qu'au président de DFD.

Renan Luce, un parrain au regard « neuf »

Parrain de l'association depuis 2010, Renan Luce a décidé de mettre sa notoriété au service de ce  handicap. Un regard neuf posé sur l'une des « dys » !  Comme il l'expliquait dans un entretien accordé à Handicap.fr en mai 2013 (lien ci-dessous), « la dyspraxie, je n'en avais jamais entendu parler. Et puis j'ai rencontré le papa d'une jeune fille qui m'a longuement expliqué les particularités de ce trouble de l'apprentissage souvent invisible et pourtant difficile à vivre. Il a éveillé ma curiosité et j'ai eu envie de m'engager. » Dans « Dyspraxie, le parcours d'un combattant », pour lequel il a d'ailleurs réalisé la bande-son, sa curiosité, son implication et sa simplicité ne laissent pas insensibles. Il évoque le « besoin de partager le sentiment de solitude » de tous ceux qu'il a rencontrés…

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Kevin Murgue, journaliste stagiaire Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 16-06-2015 par Zoziau :
Diagnostiqué à 25 ans... c'est très tard ? Eh bien, à 48 ans, je commence à me dire qu'en plus de ma maladresse, de mes vêtements tachés, de mes bleus aux hanches et coupures aux doigts, mon inconcevable difficulté à ranger une maison ou débarrasser une table vient peut-être bien d'une dyspraxie jamais détectée...

Merci dans tous les cas à Renan de se préoccuper ainsi des autres, en plus de chanter aussi joliment et d'aussi joliment nous enchanter de son sourire d'enfant !

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr