Dîner dans le noir ? 1 million de clients en 10 ans

Résumé : Envie de dîner dans le noir ? Un restaurant parisien revendique un million de clients en 10 ans. Accompagné par des personnes aveugles, chaque convive vit une expérience sensorielle atypique. Le handicap est au cœur de cette success story...

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

«Chez nous, les gens confondent le thon et le veau, le canard et le bœuf ». Lancé il y a 10 ans pour sensibiliser le public au handicap, le restaurant parisien « Dans le Noir » revendique un million de clients et fait des petits dans le monde. Le principe : déjeuner ou dîner dans l'obscurité totale accompagné de guides-serveurs aveugles. C'est dans une démarche « rationnelle et pragmatique » qu'Edouard de Broglie a lancé ce projet, épaulé par l'association Paul Guinot pour les aveugles et les malvoyants.

50 % de personnel handicapé

Il a voulu prouver qu'avec 50 % de personnel en situation de handicap, sans aides, sans subventions, en étant une entreprise normale en milieu ordinaire, il est possible de « gagner de l'argent ». Mission accomplie : avec 5 millions d'euros de chiffre d'affaires, le groupe Ethik Investment - auquel appartient « Dans le noir » - affiche une rentabilité de 12%. Un tel succès tient, selon Edouard de Broglie, à la promesse d'une expérience sensorielle différente. « Les gens viennent d'abord pour se marrer, explique-t-il ». D'abord intimidés par cette plongée dans le noir, les clients s'animent, échangent leurs impressions, tâtonnent et, papilles stimulées, tentent de deviner le contenu de leur assiette. Langoustines accompagnées d'un gaspacho de pastèque, turbot au lait d'amande et son risotto crémeux, canard au raisin frais, cheesecake à l'orange confite, les menus jouent subtilement avec les saveurs et les textures, valant au restaurant une recommandation du guide gastronomique Gault et Millau.

A Londres, Saint-Pétersbourg, Barcelone

Parmi les nombreux clients, des chefs d'entreprise ont été séduits par l'approche. Désireux d'embaucher des travailleurs handicapés, mais confrontés à des difficultés lors de la mise en pratique, plusieurs d'entre eux ont sollicité Ethik Investment. Le groupe a donc créé un département chargé de préparer les entreprises à l'accueil d'employés handicapés. Didier Roche, le directeur général, non-voyant, pilote l'initiative. Selon lui, une entreprise doit « prendre en compte le handicap, tout en évitant de tomber dans certains travers ». Pour Didier Roche, cela signifie que les travailleurs handicapés doivent être considérés « intrinsèquement » pour leurs compétences comme n'importe quel « salarié à part entière ».

Des formations dédiées

Dans ce sens, le même département se consacre, depuis 2008, à l'accession des personnes handicapées à des diplômes d'État, du CAP à l'école d'ingénieur (...), dans des secteurs aussi variés que l'esthétique, la banque, l'assurance, l'informatique, le management. Certains cursus s'appuient même sur le handicap, qui devient « source de création de valeurs », selon les mots de Fabrice Roszczka, directeur adjoint d'Ethik Investment. Des non-voyants ont ainsi pu intégrer les centres de Recherche et de Développement de Danone ou L'Oréal après avoir suivi une formation d'analyse sensorielle « dans des écoles de pointe ».

Après Londres, Saint-Pétersbourg, Barcelone, d'autres restaurants et franchises devraient voir le jour à Madrid et au Kenya. Le concept a été décliné avec l'ouverture de spas à Paris et Bordeaux. Des événements, conçus sur-mesure pour les entreprises, sont régulièrement organisés: sessions de recrutement, opérations marketing, lancement de produit, dégustations surprises. Chaque fois, dans l'obscurité totale.

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2017) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 16-10-2014 par angefires :
Nous avons pu essayer de manger dans le noir. C est à essayer, mon amie et moi en gardant un très bon souvenir.cela bouleverse vos habitude.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches