Ma santé 2022 : une nouvelle stratégie pour notre santé ?

Résumé : Agnès Buzyn donne le coup d'envoi du déploiement de "Ma santé 2022". Que prévoit cette nouvelle stratégie, notamment dès 2019 ?

Par , le 

Réagissez à cet article !

Le coup d'envoi de la stratégie Ma santé 2022 est donné le 19 novembre 2018 par Agnès Buzyn, ministre de la Santé, devant les représentants des patients et près de 120 professionnels de santé et organisations concernées. Cette assemblée se réunira deux fois par an pour suivre le déploiement de la transformation d'ensemble annoncée par le Président de la République. Parmi les mesures prioritaires de ce plan figurent celles qui encouragent de nouvelles synergies entre les professionnels de ville, du médico-social et de l'hôpital, des outils numériques performants au service de tous, un modèle de financement repensé et des formations aux professions de santé prenant mieux en compte les impératifs de coopération entre les professionnels et ceux de la qualité des soins.

Les travaux déjà engagés

Les travaux sont engagés sur les sujets jugés comme prioritaires :
- Le développement des communautés professionnelles territoriales de santé et la création des premiers assistants médicaux
- Le financement de 400 postes de médecins généralistes à exercice partagé ville/hôpital ou salarié en zone sous-dense
- La définition du modèle des hôpitaux de proximité
- La réforme des études en santé : le groupe de travail consacré à la suppression du numerus clausus et de la PACES a été installé.

1ères concrétisations dans le PLFSS 2019

Le projet de loi de financement de la sécurité sociale 2019, en cours de débat, prévoit trois points majeurs : l'ouverture rapide de négociations conventionnelles pour créer les fonctions d'assistant médical, la mise en place de forfaits pour la prise en charge hospitalière du diabète et de l'insuffisance rénale chronique -pour l'instant limités dans les établissements de santé, ces nouveaux financements doivent inciter plus fortement à la prévention, à l'éducation du patient et à la coordination des soins nécessaires à un suivi de qualité-, et l'augmentation de 60 à 300 millions d'euros par an pour financer la qualité dans les établissements de santé.

Prochaine étape : un projet de loi dédié à la stratégie Ma Santé 2022 sera déposé au parlement début 2019.

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Actus sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr