Ecoles parisiennes : des AESH et des élèves dans la galère !

Résumé : Manque d'AESH, des AESH non payés depuis la rentrée, d'autres sans contrat de travail... Un syndicat enseignant dénonce des dysfonctionnements qui ont compliqué la scolarité de certains élèves handicapés à Paris.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Tous les ans, à la rentrée, les mêmes "embuches" dans la scolarité des élèves handicapés. Le tout nouveau contrat des AVS (auxiliaire de vie scolaire), aujourd'hui dénommés AESH (accompagnant d'élèves en situation de handicap), apporte des bénéfices concrets (lire article en lien ci-dessous) mais la mise en place de ce nouveau dispositif ne s'est pas fait sans quelques difficultés. C'est en tout cas ce que dénonce, à Paris, le syndicat d'enseignants SNUipp-FSU qui a toujours porté la question de la scolarisation des élèves en situation de handicap.

Combien d'élèves sans AESH ?

Mais, selon lui, "force est de constater que, dans l'académie de Paris, le Ministère ne met pas les moyens pour scolariser ces élèves dans de bonnes conditions. Sans même parler de l'insuffisance de la formation initiale et continue des enseignant-es sur la question du handicap, un grand nombre d'élèves est privé de l'accompagnement humain auquel ils ont droit." Il regrette que certains se retrouvent encore sans l'accompagnement prévu par une notification de la MDPH. Des medias se sont saisi du problème et ont mené leur enquête : cent cas selon Le Parisien, deux cents selon l'Humanité ! Sans que l'on ne soit en mesure d'en définir le nombre, en dépit des relances du syndicat auprès du rectorat, ce sont plusieurs dizaines d'élèves en situation de handicap qui n'ont pas pu bénéficier de la présence de l'AESH prévu.

Un nouveau service en rodage

Pour ajouter au désordre, le SNUipp-FSU dit avoir découvert, mi-octobre, que de nombreux AESH travaillaient depuis la rentrée sans être payés et ne le seraient a priori pas avant le mois de novembre pour une partie d'entre eux ; d'autres travaillaient sans contrat de travail ; d'autres encore ont été recrutés et attendent chez eux d'être convoqués au rectorat pour signer leur contrat alors que les élèves les attendent dans les écoles… "Ces dysfonctionnements ont des conséquences financières dramatiques pour ces personnels déjà bien souvent en situation de précarité, s'indigne le syndicat. Ils placent les élèves et les enseignant-es dans une situation inacceptable. Il y a urgence !" La faute à un tout nouveau service de gestion des dossiers professionnels centralisé, mis en place lors de cette rentrée mais sans le personnel administratif suffisant. Selon Jérôme Lambert, secrétaire départemental SNUipp-FSU, "pour simplifier une chaîne administrative assez compliquée, le rectorat de Paris a voulu créer un service central ; c'est plutôt une bonne idée en soi mais il fallait s'en donner les moyens. Ce qui explique les carences lors de sa mise en route."

Une "victoire modeste !"

Face à la réaction médiatique, il y a une quinzaine de jours, le rectorat de Paris a pris les mesures qui s'imposaient : du personnel a été recruté pour gérer ces dossiers en souffrance et une quinzaine d'AESH ont pu percevoir des avances sur salaire. Une réactivité dont se satisfait le SNUipp-FSU, " Victoire modeste !", qui regrette cependant que rien n'ait été engagé, pour le moment, pour déterminer le nombre de postes d'AESH manquants. Même si sa mobilisation a porté ses fruits sur certains points, le syndicat appelle à la vigilance et veut s'assurer qu'il existe bien une "adéquation entre le discours du ministre et la pratique". Il affirme rester sur le pied de guerre...

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 02-11-2014 par celinemie :
Bonjour , je suis AVS en CUI , et plus rien ne m'étonne ! On nous demande de faire notre travail (déjà très mal rémunéré )si en plus des personnes ne sont pas payées..... Comment faire pour vivre ?????

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr