Sécurité du patient, la chambre d'hôpital pleine d'anomalies

Résumé : Une chambre d'hôpital remplie d'anomalies? C'est l'un des ateliers de la 5e "Semaine sécurité des patients", du 23 au 27 novembre 2015. Une opération nationale sur la sécurité des soins, un objectif majeur pour les acteurs du système de santé.

Par , le 

Réagissez à cet article !

Une chambre de patient remplies d'anomalies où les professionnels sont invités à trouver les erreurs qui s'y sont glissées en matière d'hygiène, de prise en charge de la douleur et médicamenteuse, d'hémovigilance… Ce dispositif permet de tester leurs connaissances, de manière ludique.

5e «Semaine sécurité des patients»

C'est ce type d'action qui sera déployé du 23 au 27 novembre 2015 à l'occasion de la 5e « Semaine sécurité des patients ». Une action d'envergure nationale qui donne l'occasion de réaffirmer l'importance d'une sensibilisation du personnel sur cette question et permet d'améliorer la communication entre soignés et soignants. Cette semaine fait partie intégrante du Programme national pour la sécurité des patients (PNSP) annoncé le 14 février 2013 par Marisol Touraine, ministre des affaires sociales et de la santé et des droits des femmes. L'édition 2014 a remporté un vif succès : plus de 2 000 professionnels et structures se sont engagés, établissements de santé, maisons de santé, pharmacies et des structures régionales (ARS, OMEDIT, CCLIN…). L'édition 2015 cible plus particulièrement la coordination des soins.

A Marseille, un hôpital qui s'implique

L'hôpital privé Clairval, à Marseille, participe à cet évènement. Il propose plusieurs ateliers ouverts aux patients, praticiens et à l'ensemble du personnel, par exemple cette « chambre des erreurs ». « Le personnel apprécie le côté ludique des animations, c'est un bon moyen pour eux de prendre du recul par rapport à leurs pratiques tout en continuant à apprendre !, expliquent Danièle Léon, référente douleur et Fabienne Bagur, référente hygiène. » L'établissement organise par ailleurs régulièrement des « Info flash », des sessions d'une demie heure autour d'une thématique spécifique telle que « Hémovigilance, l'essentiel pour être efficace », « Morphine et PCA = Analgésie autocontrôlée par le patient », « Urgence, les bons réflexes », « La chirurgie éveillée », « PICC-line, indication, bon usage et surveillance »… Pour former son personnel au lavage de main, l'hôpital s'est également équipé d'une machine qui le contrôle par ultraviolets ; on frotte les mains avec une solution phosphorescente puis on les glisse dedans pour voir quelles zones ont été négligées. Un outil ludique pour apprendre ou réapprendre les bons gestes d'hygiène.

© spotmatikphoto/Fotolia

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches