Nestlé recrute sur Hello Handicap

Blessés de guerre : une réadaptation tout schuss !

Résumé : Blessés à la guerre, ces jeunes militaires surmontent leur handicap grâce au ski. Ils seront une dizaine à descendre les pistes de Bessans aux côtés de civils déficients visuels. Leur combat est désormais un slalom.

Par , le 

Réagissez à cet article !

Ils ont été blessés à la guerre mais ont décidé de poursuivre leur vie tout schuss… Dix combattants des trois armées, blessés en opérations ou en service, sont invités à participer à deux stages de ski alpin et nordique courant janvier 2015, à Bessans (Haute-Savoie). Ils partageront les pistes avec une douzaine de « civils » mal ou non-voyants adhérents au CSINI (Cercle sportif de l'Institution nationale des Invalides).

La reconstruction par le sport

Le CSINI organise depuis 34 ans ce stage de ski hivernal, d'abord ouvert uniquement aux déficients visuels puis, depuis 10 ans, aux militaires blessés. Il est encadré par  des personnels issus des régiments des armées de Terre, de l'Air ou de la Marine mais aussi par les Sapeurs pompiers de Paris. In fine, l'objectif est de leur permettre de pratiquer des activités sportives par leurs propres moyens. Remettre le pied à l'étrier en leur redonnant confiance en eux, leur permettre de franchir des obstacles jusqu'à voler de leurs propres ailes. Parce que le sport est un élément clé dans le processus de récupération et de résilience, cette reconstruction, à la fois physique et psychologique, est devenue leur credo. Comme pour les 400 militaires qui se sont réunis à Londres en septembre 2014 pour participer aux Invictus Games, première rencontre internationale de militaires blessés au combat (lire article ci-dessous).

Un vrai club handisport

Créé en 1966, le CSINI, le plus ancien et l'un des plus importants clubs handisport français, favorise, par la pratique sportive, la réadaptation et la réinsertion des personnes handicapées moteurs ou sensoriels.  Près 400 adhérents s'y entraînent, dans une dizaine de disciplines. Militaires comme civils !  Il œuvre aussi en tant que centre de rééducation fonctionnelle en accueillant les pensionnaires et hospitalisés de l'Institution des Invalides. C'est le plus ancien acteur de la reconstruction par le sport des militaires blessés ; son expertise dans l'accompagnement sportif des « très grands blessés » est aujourd'hui reconnue de l'ensemble des acteurs institutionnels.

Des défis en tous genres

Depuis 2011, le CSINI a également pris en charge l'organisation des Rencontres militaires blessures et sports, à Bourges (article complet en lien ci-dessous). Il organise, par ailleurs, depuis 2012, un stage Mer et vent pour les blessés, à Fréjus, orienté vers les activités nautiques. Depuis 2014, il a également mis en place un stage qui réunit ces blessés et leur famille. Et parce que ces rescapés ne reculent devant aucune audace, le CSINI effectuera une partie de la Grande traversée du Vercors avec cinq soldats lourdement blessés. Ce sera en 2015 à l'occasion du Raid Dream Vercors. Enfin, un militaire tétraplégique complet s'est entraîné pour s'engager intégralement dans les épreuves du triathlon d'Enghien-les-Bains (95).

Droits photos : SIRPA Terre

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr