Atteint de SLA, 8 000 km sur l'Atlantique en fauteuil

Résumé : Traverser l'Atlantique en catamaran, dans un fauteuil ? Une grande première que réalisera Jean d'Artigues, atteint de la maladie de Charcot ou SLA (sclérose latérale amyotrophique). Départ le 8 octobre 2016 depuis le port de La-Trinité-sur-Mer.

Par , le 

Réagissez à cet article !

C'est un rêve un peu fou que Jean d'Artigues s'apprête à réaliser le 8 octobre 2016, au départ de La-Trinité-sur-Mer, dans le Morbihan. Entrepreneur de 52 ans, il est atteint de la maladie de Charcot ou SLA (sclérose latérale amyotrophique), une pathologie neurologique incurable qui se caractérise par une paralysie progressive du corps. Aujourd'hui en fauteuil roulant, il décide de prendre le large, voyant la maladie évoluer depuis 2011. Le top départ est annoncé ; Jean ira jusqu'en Guadeloupe depuis la Bretagne.

Un contrôle de la barre adapté

Le navigateur s'apprête à embarquer pour six semaines de traversée, soit 8 000 km sur l'eau. Un défi de taille, encore jamais relevé par une personne atteinte de SLA. À bord, 5 bénévoles seront à ses côtés : deux marins professionnels et trois marins-soignants dont un médecin pneumologue, un infirmier et un kinésithérapeute. En soutien de l'équipage, Marc Guillemot, coureur au large, est parrain du projet. « Mon ambition est de jouer un rôle d'équipier, même différent des autres, explique Jean aux médias. Je veux être capable de participer à la vie à bord, et non pas d'avoir cinq personnes autour de moi en assistance permanente. » Le voilier qui l'accueille dispose d'aménagements spécifiques ; la barre et le moteur sont contrôlés par un système électronique composé de boutons faciles à tourner. De cette façon, malgré son handicap, Jean peut gérer la trajectoire du bateau.

56 000 euros pour la recherche

Baptisé Une transat dans un fauteuil, le projet s'est fixé un objectif financier ambitieux : 50 000 euros à collecter pour l'ARSLA (Association pour la recherche sur la sclérose latérale amyotrophique) qui finance la recherche et lutte contre la maladie. En deux mois, le défi de Jean a interpelé de nombreux donateurs : 56 000 euros ont finalement été récoltés au profit de l'association. Depuis 1985, plus de 22 000 personnes malades ont bénéficié de l'aide de l'ARSLA et 6 millions d'euros ont été versés pour faire avancer la recherche. Si le défi de Jean fait écho à d'autres exploits sportifs réalisés par des personnes en fauteuil roulant (lire articles en lien ci-dessous), elle relève du jamais-vu sur une distance aussi longue. Une aventure à suivre de près.

© ARSLA

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Aimée Le Goff, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr