Sondage : les personnes handicapées évaluent leur quotidien

Résumé : Près d'une personne handicapée sur deux estime que son quotidien ne s'est pas amélioré depuis 10 ans, selon un sondage Ifop publié mardi, qui montre un important décalage avec la perception qu'en ont personnes valides et élus.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Paris, 

Près d'une personne handicapée sur deux estime que son quotidien ne s'est pas amélioré depuis 10 ans, selon un sondage Ifop publié mardi, qui montre un important décalage avec la perception qu'en ont personnes valides et élus.

Ce sondage réalisé pour un collectif de 26 associations représentant les personnes handicapées (APF, Unapei...) montre que seulement 52% d'entre elles estiment que leur situation s'est "plutôt" ou "beaucoup" améliorée depuis la loi handicap du 11 février 2005. 26% jugeant qu'elle est restée stable, et 22% qu'elle s'est dégradée.

Le grand public est plus optimiste: 63% des personnes interrogées jugent que le quotidien des handicapés s'est amélioré.

Sur différents aspects de la vie quotidienne, l'écart de perception se confirme: 52% des personnes handicapées estiment que l'accès aux transports et lieux publics s'est amélioré, quand la proportion est de 61% pour le grand public et 68% pour les élus interrogés.

Pour l'intégration dans les écoles, les pourcentages sont de respectivement 43%, 49% et 77%, et pour l'intégration dans la société en général, ils sont de 34%, 42% et 72%.

Moins d'un quart des personnes handicapées estiment que l'accès aux formations professionnelles (23%) et l'intégration dans le monde du travail (20%) se sont améliorés en dix ans (comparé à environ 4 personnes valides sur dix, élus ou grand public).

Seulement 15% des personnes handicapées considèrent que leur niveau de vie s'est amélioré depuis la promulgation de la loi (contre 29% du grand public et 44% des élus).

La loi de 2005 "pour l'égalité des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées" jouit d'une bonne notoriété: 70% des personnes interrogées en ont entendu parler, la proportion étant de 89% pour
les personnes handicapées. Mais seule une moitié des élus (50%) dit connaître son contenu.

52% des personnes handicapées estiment que cette loi a eu des effets concrets pour favoriser leur intégration, alors que la proportion est de 62% pour le grand public et 83% pour les élus.

Seulement 28% des personnes handicapées considèrent que les pouvoirs publics prennent des mesures concrètes pour améliorer leur situation (47% du grand public et 85% des élus).

Sondage réalisé par l'Ifop pour le Comité d'entente des associations représentatives de personnes handicapées et de parents d'enfants handicapés:

1.865 personnes handicapées ou aidantes interrogées en ligne du 19 décembre au 21 janvier, un échantillon représentatif de 2.003 personnes (méthode des quotas) interrogé en ligne du 9 au 13 janvier, et 301 élus (261 maires et 40 conseillers généraux) interrogés par téléphone du 12 au 20 janvier.

Lire les réactions et réagissez !  

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2017) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 16-10-2015 par Ehkytai :
Bjr,
C'est bien sur le papier, une loi d'intégration...pour les handicapés ! Mais lorsqu'on est à mobilité réduite voir trés réduite, si vous n'avez pas de famille à sacrifier pour vous aider pratiquement bénévolement, c'est foutu , sacré galére et personne à l'horizon pour de l'aide...
La Mdph, se rappelle à vous pour vous couper les vivres à chaque fois qu'ils trouve une faiblesse qui reste une faille dans votre dossier, un numéro...
M'enfin la vie est belle ! Si les gens avaient la vocation pour faire du travail plus humanisant, ce serait presque parfait !-))LOL
Namasté

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr