Impression 3D, top 15 des innovations 100% handicap

Résumé : En matière de nouvelles technologies, l'impression 3D révolutionne aujourd'hui la médecine, l'orthopédie, la chirurgie... Voici notre top 15 des initiatives susceptibles d'améliorer le quotidien de nombreuses personnes en situation de handicap.

Par , le 

Réagissez à cet article !

Nouveau sur handicap.fr ! En 2017, chaque mois, votre media en ligne vous propose un vaste dossier thématique, comprenant une série d'articles identifiables à un logo loupe sur fond orange. Pour initier ce rendez-vous, voici une enquête sur les bénéfices que les nouvelles technologies peuvent apporter aux personnes handicapées (lien vers les autres articles en bas de page). Voici un deuxième volet sur toutes les impressions 3D en faveur du handicap…
Le mouvement maker, révolution industrielle ? Dans le domaine de la santé, cette nouvelle culture du « faire soi-même », qui s'appuie sur les technologies de pointe, ne cesse d'innover en faveur du handicap. Amputations, déficience visuelle, surdité, handicap moteur… Les initiatives faisant appel à l'impression 3D essaiment. Handicap.fr vous propose un aperçu de dispositifs récents mis en place pour faciliter le quotidien des personnes porteuses d'un handicap.

1. Une prothèse de crâne

Aux Pays-Bas, une équipe de l'hôpital UMC Utrecht a réalisé, en 2014, une intervention peu banale, en remplaçant un crâne humain par une prothèse imprimée en 3D. L'opération, qui a duré 23 heures, a été effectuée sur une jeune fille atteinte d'une maladie rare qui a causé un épaississement de sa boîte crânienne. L'hôpital, qui s'est chargé de la modélisation 3D du modèle avant de faire fabriquer la prothèse par une société spécialisée, a officialisé l'intervention au bout de trois mois après avoir guetté d'éventuelles complications post-opératoires. Mais, à long terme, l'implantation est un succès !

2. Un exosquelette pour remarcher

Paraplégique depuis un accident de ski en 1992, l'Américaine Amanda Boxtel a pu retrouver la mobilité de ses jambes en 2014 grâce à un exosquelette sur mesure. Fruit d'un partenariat entre les sociétés EksoBionics et 3D Systems, le dispositif comporte une série de capteurs, de scanners intégrés et d'autres éléments motorisés. Des techniciens ont scanné la colonne vertébrale d'Amanda ainsi que ses membres inférieurs avant de dessiner la paire de jambes bioniques adaptées. Le prototype a été imprimé en 3D avec du nylon à très haut degré de résistance. Ce système a permis à Amanda Boxtel de se tenir debout et de marcher à nouveau.

3. Une imprimante au service d'un centre de rééducation

En Bretagne, le centre de réhabilitation Kerpape de Ploemeur (Morbihan) se montre avant-gardiste. L'établissement utilise l'impression 3D pour modéliser des objets destinés à améliorer l'autonomie de ses patients. Fondé en février 2016, son laboratoire Rehab lab conçoit toutes sortes d'aides techniques grâce à ses imprimantes, mises à disposition des patients : joysticks pour fauteuil roulant, verre adapté pour les personnes tétraplégiques… Les objets sont fabriqués en quelques heures.

4. Des nez ou muscles en silicone

La prouesse de l'imprimante Picsama est bluffante : elle permet de reproduire les tissus mous tels que des muscles, des yeux, des nez ou des implants mammaires. Un procédé qui pourrait être appliqué, à l'avenir, chez les personnes atteintes de cancer ou amputées de la face. Tandis que fabriquer des prothèses de nez ou d'oreilles avec les techniques traditionnelles prend entre six et huit semaines, Picsama ne nécessite pas plus de 72 heures. Ses premiers modèles de prothèses pourraient être commercialisés courant 2017.

5. Une main bionique conçue par un maker

BionicoHand, projet lancé en 2012 par le Rennais Nicolas Huchet, est un bijou de technologie. Cette prothèse de main, dotée d'un bracelet Bluetooth, permet à son utilisateur de retrouver son toucher. Comme aucun modèle de prothèse ne lui convenait, M. Huchet a conçu lui-même son prototype en faisant appel à l'impression 3D et à des capteurs musculaires Advancer Technologies. Aujourd'hui, son association participe au développement de solutions 3D low cost pour tout type de handicap.

6. Une poigne de super-héros pour un garçon amputé

En 2015, Maxence, petit garçon né sans main droite, avait fait l'objet d'un certain emballement médiatique. Pour cause, il était l'un des premiers à recevoir une prothèse ludique : une main de super-héros ornée de l'initiale de son prénom, imprimée en 3D à moindre coût par la Fondation E-nable. L'association, spécialisée dans les modèles de prothèses 3D peu coûteuses, rassemble 8 000 étudiants, makers et ingénieurs soucieux de faciliter le quotidien des personnes en situation de handicap.

7. Des bras bioniques pour blessés de guerre

Au Soudan, l'association Not impossible a permis à un adolescent, amputé des deux bras à la suite du bombardement de sa maison, d'utiliser un bras droit bionique grâce à une prothèse imprimée en 3D. Mick Ebeling, fondateur de Not impossible, a ensuite proposé d'appliquer cette technologie dans un camp de réfugiés puis dans un hôpital de la région de Yida (Sud Soudan). L'association a ouvert un premier laboratoire et centre d'apprentissage d'impression 3D pour former les populations locales à cette méthode de fabrication. Pour environ 75 euros de matériaux, des bras bioniques peuvent être imprimés en un ou deux jours !

8.  Une échographie à caresser

En juillet 2015, une future maman brésilienne, aveugle depuis l'âge de 17 ans et enceinte de 5 mois, a pu découvrir le moulage du visage de son bébé du bout des doigts, réalisé à partir de clichés échographiques en 3D (une nouvelle technique plus « expressive » qui permet d'appréhender parfaitement la silhouette du fœtus), puis imprimés en relief grâce à une imprimante 3D. Il porte une inscription en braille : « Je suis ton fils ».

9. Un fauteuil roulant sur-mesure

À Londres, un modèle de fauteuil roulant actif sur mesure, issu de la fabrication additive (l'autre nom pour désigner l'impression 3D) a fait fureur à l'occasion de la Clerkenwell Design Week en mai 2016. Pour réaliser cette prouesse, les techniciens scannent la morphologie de l'utilisateur, analysent son handicap et sa position assise puis impriment un modèle unique adapté. Résultat de six mois de recherches, ce prototype est le fruit d'une collaboration avec des personnes en situation de handicap et des professionnels de santé.

10. Une jambe imprimée pour une athlète à Rio

La cycliste Denise Schindler, amputée à l'âge de 2 ans après avoir été percutée par un tram, est devenue cycliste paralympique. Pour participer aux Jeux de Rio 2016, l'athlète de 31 ans a pu compter sur une prothèse sportive adaptée, imprimée en 3D par la société Autodesk. En scannant le haut de sa jambe et en prenant ses mesures, le groupe américain spécialisé dans la modélisation 3D a conçu un modèle pour le haut-niveau. À Rio, la championne a décroché la médaille d'argent sur l'épreuve de course-contre-la-montre.

11.  Un médicament contre l'épilepsie

Aux États-Unis, le premier médicament imprimé en 3D est antiépileptique. Grâce à sa technique de fabrication, la pilule Spiritam, est poreuse  ; elle se dissout plus rapidement au contact du liquide, permettant aux patients d'avaler plus aisément des doses importantes. Ce médicament se fabrique en utilisant des couches de poudre, déposées les unes sur les autres, qui viennent changer sa structure physique. Une technologie appelée ZipDose, mise au point par le MIT (Massachusetts Institute of Technology).

12. Un clavier de téléphone en braille

Téléphone aux fonctions simplissimes, OwnFone est muni d'un clavier en braille imprimé en 3D. L'interface à six touches permet de décrocher et de joindre quatre contacts préenregistrés. L'initiateur du projet, un entrepreneur britannique, compte le vendre environ 73 euros, dans un premier temps au Royaume-Uni. Un coût plutôt modéré que permet la technique de fabrication additive.

13. Une audition complète grâce à Binoreille

Les personnes sourdes d'une oreille peuvent faire appel à Binoreille, appareillage d'un genre nouveau. Ce dispositif permet de capter le son du côté de l'oreille sourde et de le faire circuler jusqu'à l'oreille fonctionnelle. Le son extérieur est reçu du côté de l'oreille sourde grâce à un micro, qui va transformer le signal acoustique en signal électrique avant de bénéficier d'un traitement numérique sur la carte audio présente dans le boîtier. Ce système, réalisé grâce à l'imprimante Bicephale Mark One, est composé d'un casque et d'un boîtier contenant l'électronique de traitement de son. C'est le support micro du casque qui est fabriqué en 3D.

14. Des cartes topographiques tactiles

Au Japon, les autorités cartographiques développent un logiciel pour imprimer des cartes topographiques en 3D à destination des personnes malvoyantes et aveugles. Une fois téléchargé, il permettrait aux possesseurs d'imprimantes 3D d'imprimer des cartes tactiles à moindre coût. Des plans très détaillés sur lesquels routes, allées, chemins de fer et même reliefs ou collines pourront être repérés. Ces cartes 3D pourraient jouer un rôle important dans la prévention des catastrophes naturelles, très fréquentes dans ce pays.

15. Des tableaux et partitions à toucher

Une étudiante du Wisconsin a imaginé des partitions tactiles en braille. Un procédé rendu possible grâce à l'impression 3D et au frittage laser, qui solidifie une poudre polymère, couche par couche, de façon très précise. De quoi rendre la pratique d'un instrument plus accessible aux personnes aveugles et malvoyantes. Dans la même lignée, certains musées, à l'image du musée du Prado de Madrid en 2015, invitent parfois les visiteurs aveugles à venir toucher des copies de tableaux imprimées en 3D.

© mari1408/Fotolia

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Aimée Le Goff, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches