Bipolaire, Annie rit de sa maladie dans un spectacle

Résumé : Annie Menonville a été diagnostiquée bipolaire à 30 ans. Après des années de difficultés à gérer ses troubles, elle écrit un livre et monte sur scène, le 5 octobre 2016 à Villers-Semeuse, pour parler de sa maladie avec autodérision.

Par , le 

Réagissez à cet article !

Une nuit d'enfer. Le nom de la pièce est venu à l'esprit d'Annie Menonville un soir, en pleine crise. Diagnostiquée bipolaire tardivement, Annie a longtemps connu une succession de phases maniaques et dépressives. « Pendant des années, j'étais malade 8 mois sur 12 », raconte-t-elle. Ses séjours à l'hôpital psychiatrique, nécessaires pour calmer ses tendances suicidaires, sont désormais derrière elle. « Depuis 8 ans, je gère beaucoup mieux la maladie ». Lorsqu'elle éprouve le besoin de communiquer sur son histoire, elle prend la plume. En 2016, son travail aboutit à une pièce de théâtre (qui sera jouée le 5 octobre 2016 à Villers-Semeuse) ainsi qu'à un livre, À tous ces adolescents qui souffrent en silence, prévu pour mi-septembre. Son leitmotiv : informer correctement les jeunes, malades ou non, et leurs parents sur une maladie imprégnée d'idées reçues.

Pièce de théâtre organique

One-woman-show-tragi-comique, Une nuit d'enfer lève le voile sur les années noires d'Annie et la violence verbale à laquelle elle a été confrontée. « Ce spectacle est sorti de mes tripes, affirme-t-elle. Je l'ai écrit en une fois, lorsque j'étais en pleine phase maniaque. J'y dévoile tout, en essayant de faire rire les gens et en me moquant de mes crises. » La pièce est également à visée pédagogique puisqu'elle sera diffusée dans tous les IFSI (Instituts de formation en soins infirmiers) de France. Pour le grand public, le spectacle est en vente par voie électronique (voir infos ci-dessous). À 49 ans, Annie est prête à s'engager dans une tournée nationale si l'occasion le permet. Elle se dit déterminée à vouloir transmettre des messages d'espoir à tous ceux que la bipolarité concerne. « Je veux montrer qu'être malade n'empêche pas de faire de grandes choses. Aujourd'hui, j'ai même retrouvé un emploi ». Elle travaille à mi-temps dans une compagnie d'assurances et consacre le reste à son combat contre les préjugés sur la bipolarité.

« À ces ados qui souffrent »

L'apprentie comédienne ne se limite pas au théâtre ; elle est également l'auteur de l'ouvrage À tous ces adolescents qui souffrent en silence, écrit avec la psychiatre Dr Corinne Freville, spécialiste des troubles bipolaires. Le livre, destiné aux jeunes et à leur entourage, paraîtra mi-septembre 2016 aux éditions Turquin Impression à Warcq dans les Ardennes. Il est le fruit de nombreuses recherches et d'interviews réalisées auprès d'adolescents. « Nous abordons des thématiques telles que le viol, le cannabis, l'alcool, les troubles alimentaires, la notion de respect et de volonté », précise l'auteur. Avec le recul, Annie pense que ses troubles sont apparus à la suite d'un traumatisme survenu lorsqu'elle avait 15 ans. Très inspirant, son parcours pourrait faire écho...

© Hélène Hureaux

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Aimée Le Goff, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr