Théo, 15 ans, nageur quadri-amputé : espoir français !

Résumé : A 15 ans, Théo Curin finit 4e du 200 m nage libre des championnats du monde de natation 2015. Quadri-amputé, il s'est jeté à l'eau sous l'impulsion de son mentor, Philippe Croizon, qui lui consacre un épisode de sa mini-série Vis mon sport.

Par , le 

Réagissez à cet article !

Théo avait peur de l'eau. C'était avant... Car, aujourd'hui, le jeune champion évolue dans les bassins du monde entier comme un poisson dans l'eau. Un poisson sans bras ni jambe, amputé à l'âge de 6 ans à la suite d'une méningite foudroyante. Théo Curin doit cette aisance à sa rencontre avec le nageur longue distance Philippe Croizon, qui lui a transmis sa passion pour la natation et surtout la faculté de se dépasser.

Un vrai fan club

Le jeune sportif, membre de l'équipe de France, aujourd'hui âgé de 15 ans, revient tout juste des championnats du monde de natation handisport qui se sont tenus du 13 au 19 juillet 2015 à Glasgow, en Ecosse. Il y décroche une quatrième place sur le 200 m nage libre. A seulement 15 ans, lorsque le champion du monde affiche le double ! Aux marches du podium, certes, mais l'énergie déployée par ce nageur laisse augurer une très belle carrière. A son retour en France, il est accueilli avec drapeaux et banderoles, brandis par une horde de supporters. Un véritable fan club, souvent féminin car, pour ne rien gâcher, le jeune homme est carrément beau gosse. Théo se dit « super heureux » de la performance accomplie puisque, pour ce premier rendez-vous mondial, il a enchaîné les longueurs et termine également 6e et 7e lors des finales des 100 et 50 m nage libre.

Dans l'eau 6 jours sur 7

Comme dix autres jeunes handisportifs âgés de 13 à 20 ans, il s'entraîne au sein du Club aquatique de Belleville-sur-Allier, près de Vichy, depuis la rentrée 2013. En à peine deux ans, il a donné la mesure de son talent au point de convoiter l'échéance la plus prestigieuse, les Jeux paralympiques de Rio, en 2016. Tout juste un an pour redoubler d'effort et se donner sans compter à cette nouvelle passion, dévorante. Lever à six heures du mat. Dans l'eau à sept ! Sur les bancs du collège toute la journée. Et muscu le soir. Six jours sur sept, même le samedi.

Dans la web-série « Vis mon sport »

Théo est également à l'affiche d'une nouvelle web-série, Vis mon sport, initiée par Philippe Croizon (article en lien ci-dessous) qui propose à huit jeunes de partager le quotidien de quatre athlètes handisport. En quatre épisodes de 5 minutes, mis en ligne sur le site d'Harmonie Mutuelle (lien ci-dessous), elle porte haut les valeurs de solidarité et de dépassement de soi. Théo est encore une fois le plus jeune de la bande. Ce jeune prodige n'a pas fini de faire parler de lui...

© Alpha Ré

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr