"Mon frère a perdu la vie pour une place handicapé"

Résumé : Le 22 novembre 2018, Thierry Marchand se fait poignarder parce qu'il a interpellé un couple garé sur une place handicapé. Martial, son frère, a souhaité témoigner pour que le manque de civisme n'entraîne pas d'autres tragédies.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Handicap.fr : Le 22 novembre 2018, votre frère, Thierry, 58 ans, a été poignardé pour une place de stationnement réservé aux personnes handicapées. Que s'est-il passé ?
Martial Marchand : Un couple dans une Clio s'était garé sur la place réservée devant le bar-tabac L'avenue que tient mon frère à Marseille, dans le quartier de la Capelette. Il leur a mentionné qu'ils n'avaient pas le droit sans le macaron. Le ton est monté et le conducteur a dit à mon frère qu'il allait revenir. Thierry lui a dit : "Ecoute, je travaille là, tu sais où me trouver".

Trois quarts d'heure plus tard, ils sont revenus à quatre, armés de couteaux. Une rixe s'en est suivie, d'abord avec mon gendre. Voyant cela, mon frère est intervenu et il a fait face à l'un des agresseurs qui tenait une lame de 30 cm. Il a essayé de se défendre en lui mettant un coup de genou dans le ventre mais il a pris deux coups de couteau dans les poumons...

H.fr : Thierry n'a pas pu être sauvé...
MM : Le temps que la police arrive, constate et appelle les pompiers, il s'était écoulé 20 minutes. L'hémorragie interne l'a emporté...

H.fr : Cette voiture gênait celle de votre neveu, le propre fils de Thierry...
MM : Oui, Alexandre est handicapé depuis deux ans. Il a perdu une jambe en dessous du genou alors qu'il était en quad et a heurté un véhicule de La Poste sur un chemin de campagne. Alexandre était présent lors de l'agression, il a assisté à toute la scène sans pouvoir intervenir. Il a tenté de réanimer son père en lui faisant un massage cardiaque...

H.fr : Les agresseurs ont-ils été arrêtés ?
MM : Ils sont identifiés car le premier couple est connu du quartier de la Capelette mais n'ont pas encore été arrêtés, probablement en fuite (ndlr : le couple a, depuis cet interview, été arrêté en Espagne, les deux autres complices sont toujours en fuite).

H.fr : Est-ce que Thierry avait souvent eu l'occasion d'intervenir pour faire respecter les droits sur cette place ?
MM : C'était récurrent. Tout le monde se gare dessus ou devant, des livreurs, toujours pour 5 minutes... Au moment où je vous parle, il y a encore un véhicule en double file. C'est une très grande place alors les gens se garent en pensant qu'ils ne vont pas gêner ; c'est un quartier où il est difficile de stationner.

H.fr : Sans atteindre de tels extrêmes, les altercations sur les places de stationnement sont fréquentes. Philippe avait-il déjà été en proie à ce type de violence ?
MM : Non, jamais. Parfois, il demandait aux personnes de déplacer leur véhicule et elles obtempéraient. Mais, vous savez, cela arrive aussi pour des places "normales".

H.fr : Que faut-il faire pour que ça change ?
MM : Que la loi prévoie de mettre trois ou quatre points en moins pour ce type d'infraction avec des amendes plus fortes (ndlr : contre 135 euros aujourd'hui). Ça pourrait être plus dissuasif. Moi-même, je circule toute la journée dans un fourgon et jamais je ne me gare sur ces places réservées car j'imagine que je pourrais aussi être dans ce cas... Question de respect et de civisme.

H.fr : Les obsèques de votre frère auront lieu samedi. Que vous inspire cette tragédie ?
MM : Je me dis que Thierry est mort pour défendre ses valeurs, pour son fils... Mais ça semble tellement dérisoire : mourir pour une place handicapé. C'est un choc pour tout le monde ; c'était quelqu'un de connu dans tout le quartier, une bonne personne.

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Actus sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 30-11-2018 par Deperson :
Je suis vraiment triste pour ce papa mory pour la place,réservée pour son fils. Nous vivons dans un monde que je n'arrive plus à comprendre. Condoléances à la famille. Plus jamais ça

Le 01-12-2018 par Christ Yss :
Mais dans quel monde vit-on, quel incivisme, quel égoisme...Toutes mes condoléances à la famille et paix à son âme.

Le 06-12-2018 par championmarc :
bien d'accord et bien triste :!!! je suis handicapé et je suis victime de la meme chose bien souvent !! je suis avec toi et courage pour l'avenir Marc

Le 06-12-2018 par Thierry17 :
C'est dramatique, perdre sa vie pour une place de parking. Je suis atterré mais en même temps cela devait arrivé. Je n'ai jamais vu dans l'agglomération rochelaise et sa banlieue, une verbalisation pour stationnement interdit sur une place handi, ni entendu parlé d'une quelque amende pour usage abusif d'une carte de stationnement. C'est à croire qu'il y a une totale impunité à une telle pratique malgré de récents reportages télé sur l'usage de fausse cartes. Condoléances à sa famille.

Le 06-12-2018 par JACK95270 :
Problème récurent. J'en ai pour 5 min. Seuls les policiers nationaux et municipaux, les gendarmes peuvent verbalisés. Les "sociétés privées" en contrat avec municipalités ne peuvent pas verbaliser à 135 euros. Quid des places sur les grandes surfaces ? A Chantilly c'est 33 euros (fait par Sté privéee) pour non paiement à toute place y compris sur les places "PMR" non payées par un non PMR.Si occupée et payée par un non PMR pas verbalisé ! Les fausses cartes sont encore légion. Je demande que toutes les "forces de l'ordre" verbalisatrices publiques et privées soient équipées d'un appareil apte à lire "le code" sur les nouvelles cartes "PMR" sécurisée au format carte bancaire. Et le PV à 150 euros. Condoléances à la famille

Le 06-12-2018 par calimero :
Bonjour,
j'espère que ces personnes seront punies, comme elles le méritent. Toutes mes condoléances à la famille.

Le 06-12-2018 par Marythe35 :
Bonjour à tous,

Toutes mes condoléances.

Je suis handicapée moteur également je suis confrontée pratiquement à chacun de mes déplacements à ce problème.

Lorsque je demande poliment aux personnes si ils ont "oublié" d'apposer leur carte de stationnement pour handicapé.

Je me fais insulter (genre ça ne te regarde pas, et alors !, passes ton chemin et je ne cite pas les insultes et les gestes déplacés).

Ce problème existe également à la caisse des magasins. C'est la caisse à priorité qui est la plus chargée. Encore là aussi je rencontre le même problème et ce regard !!!

Je me déplace avec une canne.

Oui il faut modifier la législation car pour le moment malheureusement l'amende de 135 € ne sensibilise pas suffisamment.

Il faudrait revoir la largeur des anciens parkings pour tous les conducteurs (véhicule de + en + grand).

Merci à tous, j'espère que mon témoignage pourra faire "TILT"

Le 06-12-2018 par Grand père 94 :
La mdph devrait délivrer des macarons doté d'une puce électronique qui permettrait de descendre un plot qui serait posé sur les emplacements réservé aux handicapés j ai vu des flics se garer sur les places tout ça pour acheter leur bières à la grande surface du coin avec se plot il y aurait beaucoup moins d agression verbale mais surtout physique

Le 06-12-2018 par patrick :
Bonjour,
Mes sincères condoléances à la famille et cela semble peu après la perte d'un être cher.
J'ai perdu moi même un fils par incivilité il y a maintenant deux ans. Le responsable a été condamné à 2 ans de prison dont 1 avec sursis et en a fait que 9 mois...(honte colère !)
Mais là que faire, pour moi les forces de l'ordre ne s'intéressent pas suffisamment aux places handicapées et ne verbalisent pas.
Oui à des points en moins et une amende plus forte.
Amitiés
Patrick

Le 06-12-2018 par roux :
Ceci est vraiment inadmissible .
Mes sincères condoléances de tout cœur avec vous

Le 08-12-2018 par Francis :
Toutes mes condoléances..
à Strasbourg c'est pareil
places souvent occupées
par voitures sans carte,
moi je réagis autrement:
J'appelle la police et une fois sur 10 elle vient..si elle a le temps

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr