Un autre top model amputé sur les podiums de la Fashion Week

Résumé : Un an après le passage remarqué de Karen Crespo, quadri-amputée, lors de la Fashion Week de New York, l'Américaine Rebekah Marine, amputée de l'avant-bras droit, reprend le flambeau. Pour l'édition 2015, elle rejoint Madeline Stuart, trisomique

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Elle s'est accrochée à son rêve et en récolte les lauriers. A 28 ans, l'Américaine Rebekah Marine va défiler lors de la prestigieuse Fashion Week de New York, le 13 septembre 2015. Plus jeune, on lui a pourtant dit qu'elle pouvait oublier, qu'une carrière de mannequin serait impossible. Née sans avant-bras droit, la belle brune s'est fait une raison et a suivi une voie professionnelle plus classique, loin des podiums. Mais en 2011, appareillée pour la première fois, elle réalise qu'elle pourrait mettre à profit son handicap pour inspirer d'autres personnes amputées et devenir leur porte-parole. « C'est tellement important d'inclure des top models plus diversifiés, a-t-elle déclaré au site Mashable. Après tout, près d'un Américain sur cinq est en situation de handicap. On devrait faire la part belle à ce qui est unique plutôt qu'à ce qui est conforme aux critères de beauté véhiculés par les médias. »

Avec Madeline Stuart, le top australien trisomique

Avant de parvenir à monter sur les podiums newyorkais, elle a néanmoins dû faire face au scepticisme de nombreuses agences de mannequinat. « Beaucoup ne prenaient même pas la peine de regarder mon portfolio. Mais je me suis rendu compte qu'il s'agit avant tout de faire son trou. J'ai accepté que la plupart des clients puissent ne pas vouloir travailler avec moi. » Des difficultés à se lancer dans le métier qui rappellent celles rencontrées par l'Australienne Madeline Stuart (article en lien ci-dessous), porteuse de trisomie 21, et qu'elle retrouvera… lors de la Fashion Week ! L'Américaine s'est d'ailleurs fendue d'un petit message à son attention sur sa page Facebook : « Je suis vraiment excitée de partager les podiums avec madame Madeline Stuart ! »
A travers ces défilés qui s'ouvrent de plus en plus aux mannequins handicapés – rappelons que Jack Eyers fut le premier homme amputé à défiler à New York début 2015 –, l'idée d'une carrière dans la mode ne semble plus être un fantasme. Et sollicite l'émergence de nouveaux rêves… « Par-dessus tout, j'aimerais, un jour, décrocher la couverture du magazine Vogue. C'est mon but, et je n'arrêterai pas jusqu'à y parvenir. »

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Kevin Murgue, journaliste stagiaire Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 10-09-2015 par Titi :
Les pays anglo-saxons sont toujours extraordinaires. C'est quand on s'y attend le moins, qu'ils peuvent nous surprendre (en bien), et les mentalités beaucoup plus souples.

Vous souhaitant une belle carrière.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr