Nestlé recrute sur Hello Handicap

Nouveau refus aérien : les Russes promettent un scandale

Résumé : Un groupe de passagers en fauteuil roulant refusé sur un vol d'Air Berlin. Composé d'hommes politique russes, il se rendait à un colloque mondial sur... l'accessibilité pour les personnes handicapées ! Il y a du scandale dans l'air...

Par , le 

Le feuilleton aérien écrit une nouvelle page dans la longue histoire des discriminations à l'encontre des passagers handicapés. Un groupe refusé à l'embarquement, c'est presque devenu une banalité. Mais, ironie du sort, cette fois ci, ces passagers russes se rendaient en Allemagne pour un séminaire consacré à... l'expérience allemande dans la mise en place d'un environnement adapté aux personnes handicapées ! Ce cycle est l'un des plus grands événements sur le sujet, réunissant des spécialistes venus du monde entier.

Pas plus de 2 fauteuils par vol

Récit d'un vol à haut risque... 34 passagers se présentent donc aux guichets de la compagnie Air Berlin pour un vol à destination de Düsseldorf. Six sont en fauteuil roulant. Or, au moment de monter à bord, après avoir pourtant validé leur enregistrement et passé la douane, le commandant de bord les informe que, pour des raisons de sécurité, seuls deux d'entre eux pourront être admis en cabine, proposant aux autres de prendre place sur les autres vols prévus dans les prochaines... 48 heures !

Le pilote s'entête


Sur le site de la compagnie aérienne, une telle restriction est en effet évoquée. Mais cette délégation, rompue aux aléas que peut impliquer une situation de handicap, avait pourtant pris soin, lors de la réservation, de spécifier les besoins spécifiques de chacun, et notamment le nombre de passagers en fauteuil roulant. Sans qu'on lui ait opposé le moindre refus ! Deux heures de discussion avec le représentant de la compagnie n'auront pas raison de la décision du pilote qui menace de clouer son avion au sol. Seules 23 membres de la délégation ont donc pu finalement embarquer, parmi lesquels se trouvaient des personnes à mobilité réduite et seulement deux en fauteuil ! C'est finalement la compagnie russe Aeroflot qui a pris en charge le reste du groupe. Et dans ce cas, quid de la sécurité ?

Violation des droits de l'Homme


Les passagers refoulés entendent engager des poursuites contre la compagnie allemande qui justifie son refus en transférant les responsabilités sur le groupe lui-même, en estimant qu'il a menti et fourni de fausses informations lors de la réservation. Un échange de mail atteste pourtant du contraire ! « Nous considérons cette démarche de la compagnie allemande comme une violation flagrante des droits et des libertés de l'Homme et comme un outrage à la dignité des personnes handicapées. Ce comportement est contraire à l'esprit et à la lettre d'une série de documents juridiques internationaux, dont la Convention de 2006 relative aux droits des personnes handicapées », peut-on lire dans un communiqué mis en ligne sur le site de la diplomatie russe, qui précise notamment que cette convention a été ratifiée par l'Allemagne.

Scandale politique dans l'air


La délégation a promis de faire « un énorme scandale ! ». On ne doute pas qu'elle s'en donnera les moyens puisque figurent, parmi les passagers refoulés, un responsable du groupe de travail sur la coopération internationale et régionale auprès du président russe pour les affaires relatives aux personnes handicapés, un membre du Conseil public pour les problèmes des citoyens handicapés auprès du président du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement) et un député...

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. »

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr