Top départ à La-Baule du plus gros triathlon handisport

Résumé : Au départ du 31ème triathlon Audencia-La-Baule, ils seront plus de 50 handisportifs, amateurs ou professionnels, à s'élancer sur le parcours "Challenge handisport" le 22 septembre 2018 à 14h. Portrait de Cléo, une jeune championne avec trisomie.

Par , le 

Réagissez à cet article !

Cléo Renou s'apprête à s'élancer sur l'épreuve nautique du triathlon Audencia à La-Baule pour la première fois. Habituée des podiums en sport adapté au niveau mondial, la nageuse est une championne multi médaillée. Au-delà des récompenses, son parcours « montre que tout le monde peut faire du sport », explique sa maman, Alexandra. Du haut de ses 17 ans, la jeune fille fait partie de l'équipe de France de natation Trisomie 21 depuis quatre ans. Défi de taille pour cette sportive aguerrie : nager en mer dans une toute nouvelle compétition. Après avoir participé à plusieurs triathlons, elle dit avoir hâte de retrouver les autres membres de son équipe tri-relais.

La compet pour tous

Le 31ème triathlon Audencia-La Baule donne son top départ le samedi 22 septembre (et dimanche 23). Entre nage, cyclisme et course à pied, un parcours complexe et physique, auquel se sont mesurés plus de 7 000 participants en 2017. Depuis 2011, l'équipe organisatrice a décidé de relever un nouveau défi : devenir une référence en matière d'accueil des handisportifs au point de devenir le plus important triathlon de France dans ce domaine. Pour parrainer l'évènement, un triathlète handisport mondialement connu : Yannick Bourseaux. En 2018, dix concurrents sont engagés en individuel et 38 en équipes (chaque équipe de trois compte au moins une personne en situation de handicap), prêts à en découdre sur différentes épreuves : 500 mètres de nage, 20 kilomètres à vélo et 5 kilomètres de course. De nombreux investissements ont été réalisés au cours des année : du matériel spécialement conçu pour les athlètes handisport, des infrastructures spécifiques pour faciliter l'accès et des accompagnateurs pour aider lors des transitions entre les disciplines.

Repousser ses limites

Focus sur un concurrent qui sera, lui aussi, sur la ligne de départ de la course, il s'appelle Erwann Perrais. Ce sportif confirmé, hémiplégique droit, a différentes cordes à son arc ; outre le vélo, il pratique l'athlétisme, la sarbacane et le foot à 5 mal marchant à haut niveau. Pour sa quatrième participation à ce triathlon, il part avec la même hargne : « Certes, ce n'est pas ma première participation au triathlon de La-Baule mais mon objectif est toujours le même, réaliser la meilleure performance possible. Finir une course et aller jusqu'au bout d'un véritable effort physique, c'est remarquable. Mais quand on arrive à repousser ses limites malgré son handicap physique, c'est encore plus beau. ». Le départ du challenge handisport est prévu à 14 heures le 22 septembre 2018 sur la plage de La-Baule.

© F. Sénard – Audencia + Fédération française du sport adapté

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Margot Blachon , journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr