Trisomie 21 : portez des chaussettes dépareillées !

Résumé : Le 21 mars : journée mondiale de la trisomie 21. A cette occasion, une campagne incite à porter des chaussettes dépareillées et à poster les photos sur le web. La trisomie 21 espère ainsi pousser les portes de l'Elysée.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Poster des photos de ses chaussettes dépareillées sur les réseaux sociaux, c'est l'idée d'une campagne de sensibilisation lancée à l'occasion de la journée mondiale de la trisomie 21 (instaurée par l'ONU en 2011), le samedi 21 mars 2015 (allusion à 3/21 !). Principale cause génétique de déficit mental, la trisomie 21 concerne 70 000 personnes en France. L'association Down Syndrome International (DSI), à l'origine de cette nouvelle campagne, appelle à porter des chaussettes de couleurs différentes, puis à poster les photos sur les réseaux sociaux via le hashtag #SocksBattle4DS ("Bataille de chaussettes pour le syndrome de Down", l'autre nom de la trisomie 21).

Un message ludique

« Une façon ludique et humoristique de s'interroger sur la perception des personnes trisomiques », explique Emmanuel Laloux, président de l'association les Amis d'Éléonore et père d'une jeune fille atteinte de trisomie 21. Pour sa fille, Éléonore, 29 ans, cette campagne peut amener les gens "à changer de regard sur la trisomie 21". "On n'est pas comme les autres mais on aimerait vivre comme les autres, on aimerait que les autres soient nos amis pour être moins seuls", raconte Éléonore Laloux, porte-parole de l'association et auteure du livre "Triso et alors!". En France, cette campagne de sensibilisation a été reprise par plusieurs organismes, dont la Fondation Jérôme Lejeune et la Fédération trisomie 21 France. "Cette démarche nous questionne sur la notion de différence. Porter des chaussettes différentes ne nous empêche pas de marcher ensemble dans la vie", explique la fédération.

Une rencontre optimiste au CESE le 21 mars

Éléonore, aux côtés de ses amis a bien l'intention de libérer une énergie positive le 21 mars à l'occasion du 2e Printemps de l'Optimisme organisé à Paris au sein du CESE (Conseil économique social et environnemental). Le collectif y présentera 21 réussites de personnes porteuses de trisomie 21. Parmi elles, la très étonnante expérience menée au cœur de la ville d'Arras (62), rendant particulièrement heureux les résidents de tous âges de l'Îlot Bon Secours. En 21 mots et définitions, tout sera dit sur ce concept original qui inspire d'autres projets à venir. Autre temps fort de cette journée : le grand débat de 10h30 à midi animé par le Collectif des amis d'Éléonore. Y sera dévoilée une série de propositions concrètes pour favoriser l'inclusion des personnes porteuses de trisomie 21. Les participants seront alors conviés à choisir 21 mesures qui seront présentées au Président de la République. Le Collectif a en effet demandé d'être reçu à l'Elysée. « Nous y croyons avec optimisme et avons au moins 21 raisons d'espérer ! » affirment les amis d'Éléonore.

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 21-03-2015 par calimero :
Bonjour, ce que je trouve déplorable c'est qu'une personne atteinte de trisomie ai un tuteur autre que la personne qui se donne corps et ame pour son bien etre ce n'est pas logique!

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr