Sentiments, sexe, procréation et handicap : nouveaux forums

Résumé : Handicap.fr ouvre sa tribune aux forums Handicap & Sentiments

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Au cours des siècles la perception des personnes handicapées par les personnes valides, a évolué de créatures ni homme ni animal à citoyen, en passant par un stade où l'eugénisme a conduit certains à considérer les personnes handicapées comme dangereuses pour l'humanité.



Aujourd'hui le handicap est dans toutes les bouches. Baromètre des démocraties il est devenu un enjeu politique et sociétal allant jusqu'à être inclus dans les politiques de développement durable de certaines entreprises.



Mais en parler ne suffit pas et force est de constater qu'il y a loin de la coupe aux lèvres. De l'intention à l'action, de la promesse à la proposition, de la loi à l'application s'écoulent parfois plusieurs décennies.



Quand on sait que certains sujets concernant le handicap relèvent encore du tabou, on se dit qu'il serait urgent de commencer à en parler. Au tableau de ces sens interdits figurent en bonne position les sentiments, le sexe, la procréation, en un mot : l'amour.



Laëtitia Rebord, jeune femme douée de raison, de sentiments et de pulsions comme le sont toutes les jeunes femmes de son âge veut briser cette loi du silence, elle a créé les forums Handicap & Sentiments pour inviter tous ceux qui se sentent concernés, à débattre sur ces sujets parfois brûlants et pour permettre à tous ceux que le déni conduit à la frustration, d'avoir un lieu d'expression.



Handicap.fr ouvre sa tribune à ces débats et donne la parole à Lovequest (Laëtitia Rebord) qui animera et modérera les forums Handicap & Sentiments qui sont maintenant hébergés sur le portail. Parce que ce sont ceux qui le vivent dans leur quotidien qui seront le moteur du changement, Laëtitia nous parle de sa réalité :

 



"J'ai rêvé qu'un jour on ne trouvera plus sale qu'une personne handicapée puisse avoir une relation sentimentale et intime.



J'ai rêvé qu'un jour tout le monde puisse être séduit par une personnalité, un regard, un sourire, même avec un fauteuil, une malformation, une canne.



J'ai rêvé qu'un jour on puisse enfin se regarder dans le miroir en se trouvant beau dans sa propre différence et ne plus la ressentir dans le regard des autres.



J'ai rêvé que même un corps abîmé puisse découvrir enfin le plaisir.



Pour l'instant, j'ai rêvé. Peut-être est-ce une future réalité, je l'espère. Pour cela nous devons d'abord en parler et c'est pourquoi nous avons décidé de créer le forum handicap et sentiment pour partager et échanger sur le sujet qui est en train de se développer.



Le débat s'ouvre à la société entière et c'est tant mieux. Alors, venez nombreux !



Lovequest "

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 29-07-2008 par OLIVIER :
Ne pas avoir honte de son corps et du regard des autres, les sentiments et le plaisir doit être partagés par toutes et tous. C'est la base même de l'épanouissement.

Le 29-07-2008 par zaire :
Je suis une femme comme tout le monde et je handicapée peu profond IMC, malgré ça je ne trouve pas un homme qui soit compréhensif comme moi. Je voudrais partager mes sentiments et de vivre mieux.
Claudine

Le 29-07-2008 par laurence VERDON :
après avoir lu vos remarques qui ressemblent a un poémes trop triste, moi je pense que ses rêves sont justifié cependant si l' on ne prends pas sur soit de nous même il vaut mieux ne pas rêver, exemple pour ne plus sentir la différence dans le regard des autres ils faut relever sa propre tête et ignorer se qui ne vaux pas le coup d'être apprécier, j' ais 32 ans je viens d' avoir un BB de 3 mois environs , je suis marier depuis le 11 aôut 2007 nous nous sommes rencontré sur le net le17 septembre 2005 et je suis para complète et a vie suite a un accident de voiture datant du 18 juin 2003, je voulais juste dire a qui veux bien l' enttendre que rien n' est impossible sauf si vos propre barrière mentale sont encore plus hautes que celle de tout les gents qui ne savent pas comment vous voir si ce n' est que par le reflet que vous vous donnez, même pour les plus ouvert d'esprit.

Le 04-09-2008 par SANDRINE :
J'ai 34 ans IMC je suis mariée depuis 2004 avec quelqu'in d'IMCaussi et on envisage avoir 1 enfant sur le plan médical pas de problème mais nos familles son contre. Que faire?

Le 25-09-2008 par petitmaron :
j'ai 35 ans et j'ai connu mon mari a 16 ans lui il avait 28 ans.tous 2sommes borderline et avec 2 aah nos parents ne voulaient surtout pas qu'on se mari et encore moins avoir des enfants.il a fallut 9 ans pour avoir un enfant puis 2et on a compris que c'etait nos parents qui nous faisaient du mal car ils n'avaient pas confience en leur enfants .nous avons luttéen faisant une therapie de couple.concution:l'amour est plus fort que tous.la preuve les enfants temoins de notre amour

Le 10-02-2010 par tite Râte :
Bonjour,
Je viens de lire ce poême teinté de mélancolie...
Je suis I.M.C, et j'ai grandi en institution..
J'ai eu une enfance difficile, parce que mes parents adoptifs ne m'aimaient pas. Ils n'ont jamais accepté mon handicap...
Je me suis réfugié dans mes études et dans mes rêves...
Rêves, aujourd'hui réalisé....
J'ai eu deux enfants nés, d'un premier mariage, puis j'ai divorçé. Avec une tièrce personne, j'ai élevé seule, mes enfants pendant dix ans.. Puis, en 2005, j'ai retrouvé l'Amour. Je suis remariée depuis bientôt 5 ans..
Même, en traversant des galères, un zeste de chance, et en se battant , on peut y arriver...
Certes, les handis doivent se battre pour être reconnu, mais au final, y a toujours un résultat pour celui où celle qui s'en donne la peine

Le 24-02-2011 par claude le bris :
je suis la soeur d'un adulte handicapé mental (CAT) .Il aurait conçu un enfant avec une jeune femme handicapée elle aussi;le médecin psychiatre responsable du CAT ne s'est posé aucune question sur la transmissibilité du handicape...
Le bébé est né , il est placé en famille d'accueil . Ma souffrance est grande;
tout le monde savait ,sauf les parents ,qu'ils ne pourraient pas l'élever .
Le handicape de mon frère est transmissible .le médecin en question n'est pas tenu par la loi d'en informer les parents ....alors que tout service génétique des CHU est capable de l'expliquer . Je suis atterrée qu'une telle situation puisse se produire ; je considère que les personnes handicapés devraient avoir droit à l'information sur la transmission de leur handicape. Je précise que je suis complètement favorable à ce que la sexualité ne soit pas tabou et qu'on se pose les bonnes questions sur son bon épanouissement MAIS je ne peut pas accepter qu'un enf

Le 30-12-2011 par Salma :
Pourquoi un handicapé qui trouve son équilibre éprouve systématiquement le besoin de donner des leçons aux autres handicapés ? Il me semble que nous sommes dans l'exception et que chaque histoire a ses particularités. Je trouve cette démarche malsaine et dangereuse. Si pour être heureux il faut rencontrer l'amour, alors de quoi parlons nous ? La chance est une composante importante de l'existence. Etre beau, intelligent, plaire et inversement, ne fait pas l'objet d'un libre arbitre. C'est un message de tolérance envers les autres et surtout envers soi-même. La honte et la culpabilité lorsqu'elles se rajoutent au handicap donnent des situations extrêmement compliquées.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr