Handicap: l'APF lance un appel pour les assistants sexuels

Résumé : L'Association des paralysés de France (APF) et l'association Cho(o)se ont lancé un appel pour "l'assistance sexuelle des handicapés", déjà signé par le philosophe Pascal Bruckner, l'ancienne star du X Brigitte Lahaie ou le comédien Franç

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

PARIS, 14 sept 2011 (AFP) -
"Accepteriez-vous une vie sans relation sexuelle, alors que vous en avez le désir?", demandent Faire Face, le magazine de l'APF, et l'association Cho(o)se dans une tribune publiée dans Libération.

Au début de l'année, cette demande pour une légalisation des assistants sexuels pour personnes handicapées avait reçu une fin de non-recevoir ferme de la ministre des Solidarités Roselyne Bachelot, qui assimilait cette pratique à de la prostitution.
L'ex-député UMP Jean-François Chossy est chargé d'une mission sur le regard que la société porte sur le handicap. Son rapport, qui doit être publié prochainement, devrait notamment aborder la question des assistants sexuels, un statut existant déjà en Allemagne, aux Pays-Bas, au Danemark et en Suisse allemande.
"La vie affective et sexuelle de chaque être humain ne nécessite aucun accord ou autorisation a priori de qui que ce soit", plaide l'APF dans sa tribune.
"Cet assistant, homme ou femme, aurait pour rôle de répondre à un besoin d'apprentissage et de découverte de l'intimité, mais aussi de prodiguer, dans le respect, une attention sensuelle, érotique et/ou sexuelle", poursuit l'association, qui rejette l'assimilation avec la prostitution.

L'organisation féministe Coordination française pour le lobby européen des femmes (Clef) a écrit mercredi à Mme Bachelot pour affirmer son opposition à toute légalisation des aidants sexuels, l'appelant à s'"opposer à nouveau à cette tentative de légiférer sur les aidants sexuels".
"Cette loi n'aidera en rien la condition des personnes handicapées si précaire économiquement et humainement et si difficile à vivre au quotidien tant les freins sociétaux sont nombreux", dit encore la Clef.
jc/pz/er

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ".

Lire les réactions et réagissez !  


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 20-10-2012 par yankelïg :
la question de l'assistant sexuel ne devrait pas poser tant de questions car pour les handicapés, j'en suis un,c'est un besoin naturel et s'y opposer est vraiment contre- nature, voire délictueux.

Le 15-12-2014 par blanche hermine :
Les choses ont dû mal à bouger ainsi que les lois en France, pourtant cela est autorisé dans d autres pays sans problème. Je crois que c est légal en Belgique nnotamment. On devrait demander aux handicapés ce qu' ils souhaitent et en tenir compte,suis aussi handicapée physique et ne vois rien de scandaleux ou d immoral mais comme tout va au ralenti en France!!!.....

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr