Suisse-handicap-sexualite

Résumé : Première en Suisse: un service érotique pour les personnes handicapés...

Par , le 

ZURICH, 17 mar (AFP) - Les personnes handicapées de l'agglomération zurichoise bénéficieront dès la fin de l'année d'un service érotique pour
mieux vivre leur sexualité, a annoncé lundi Madeleine Dubois, la porte-parole de ProInfirmis Zurich, confirmant des informations parues dans la presse.
Les personnes souffrant d'un handicap physique ou mental ont beaucoup plus de difficulté à découvrir et vivre leur sexualité, explique la section zurichoise de Pro Infirmis, une organisation d'aide aux handicapés.
Elle estime que leur infirmité les pénalise aussi dans ce domaine, sur lequel pèse en même temps un tabou social.
C'est pourquoi les handicapés, considérés souvent à tort comme des «être asexués", ont «tout particulièrement besoin d'être aidés" sur ce plan, ajoute-t-elle.
A cet effet, ProInfirmis veut former une dizaine d'"attoucheurs et d'attoucheuses", des personnes capables d'offrir massages, caresses, expériences sensuelles et jeux érotiques, à l'exception, en principe, des relations sexuelles complètes.
Les futurs collaborateurs de Pro Infirmis détermineront à l'avance avec leurs clients la frontière à ne pas dépasser et le prix de leurs services, souligne l'organisation.
Le problème des abus sexuels sera thématisé pendant la formation, a assuré la porte-parole de l'organisation, qui pour former les «attoucheurs", a fait
appel à la spécialiste hollandaise Nina de Vries, qui travaille depuis des années avec des personnes handicapées.
Des services semblables existent notamment en Allemagne, en Hollande et au Danemark.
cam/php

«[BI] Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr