Après The Voice, Vinel de retour dans Faut pas pousser

Résumé : Vincent Vinel, finaliste malvoyant de The Voice 6, poursuit sa carrière à la télévision en intervenant dans la troisième saison de "Faut pas pousser". L'artiste co-anime, du 17 au 19 juillet 2017, ce magazine dédié au handicap sur Numéro 23.

Par , le 

Réagissez à cet article !

Talent révélé par la saison 6 de l'émission The Voice, Vincent Vinel, malvoyant, ne s'est pas arrêté en si bon chemin. Le chanteur et pianiste fait désormais ses premiers pas dans la troisième saison du magazine Faut pas pousser sur la chaîne Numéro 23, qu'il co-anime désormais avec Nadège Beausson-Diagne, comme l'avait fait Bruno de Stabenrath pour les saisons 1 et 2.

Huit épisodes

Huit épisodes inédits au total, les cinq premiers ont été diffusés du 19 au 23 juin, les trois prochains le seront du 17 au 19 juillet à 20h40 (rediffusions prévues ultérieurement ou en replay sur le site dédié, en lien ci-dessous). En huit minutes, ce programme souhaite sensibiliser le grand public aux problèmes rencontrés des personnes en situation de handicap dans leur vie quotidienne. Dans le premier numéro, au cours d'une balade dans Paris, Vincent Vinel alerte sur l'absence de marquage sur des portes vitrées ou déplore les menus de restaurants inadaptés.

« Super-héros de l'oreille »

« Je m'appelle Vincent Vinel, j'ai 20 ans, je viens de Paris et je suis… Ben je fais rien en fait, tout simplement ». Dès sa présentation lors de The Voice, le jeune homme malvoyant de naissance donne le ton. Adopté à l'âge de 2 ans et demi, Vincent fait part de sa joie de vivre grâce à la musique. « Je n'utilise pas le mot handicap parce qu'il est compensé par autre chose. J'ai l'oreille absolue ; quand j'entends un morceau, je le reconnais et je peux le rejouer rapidement. Je suis un peu le super-héros de l'oreille ».

Privé de conservatoire

Au conservatoire, Vincent n'est pas retenu. Motif ? Personne ne peut lire le braille musical… « Je me suis creusé mon petit sillon tout seul, je joue dans les gares », raconte celui qui joue du piano depuis ses cinq ans. Sur YouTube, des vidéos montrant l'artiste dans les gares parisiennes, entouré d'une foule médusée, ont été visionnées des dizaines de milliers de fois. C'est ce qui marque le début de Gare à nous, collectif créé par le chanteur avec deux amis. Par la suite, Vincent tente le casting de The Voice… et fait sensation. Avant ce nouveau challenge Faut pas pousser...

Pour un meilleur partage de l'espace

Marches mal placées, établissement inaccessibles… Dans chaque épisode, Nadège Beausson-Diagne et Vincent Vinel décachettent l'enveloppe qui contient leur mission du jour : s'inscrire dans une salle de sport, conduire une voiture de luxe, acheter une place de théâtre, faire ses courses ou encore assister à une expo… Véritables « ambassadeurs de l'accessibilité », ils comptent bien contribuer à « créer une prise de conscience chez les professionnels et militer avec humour pour un meilleur partage de l'espace public ». Un test in situ aussi ludique que concret.

© Numéro 23

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Aimée Le Goff, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr