Peur d'aller voter : le maire les convie à une simulation !

Résumé : Certains de ces travailleurs d'Esat redoutaient d'aller voter. Pour les préparer au Jour J, la ville de Rezé a donc reconstitué un bureau de vote avant l'heure. On vote pour cette démarche citoyenne !

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

« Je n'ai jamais voté. J'ai regardé l'émission à la télé et j'ai déjà choisi. Je veux voter pour le président », explique Valentine, 21 ans. Voter est un droit et pourtant un grand nombre de Français en sont privés. Une discrimination qui se fait sentir dès la campagne, rarement handi-compatible, et se prolonge jusqu'au jour du scrutin où les dispositifs mis en place dans certains bureaux de vote ne permettent pas d'accéder à l'urne, faute d'accessibilité ou de compréhension. Cette défaillance concerne donc aussi bien les citoyens en situation de handicap physique que mental.

Une répétition générale

Pour les encourager à participer au prochain scrutin qui aura lieu les 23 avril et 7 mai 2017, certains organisent des travaux pratiques, à la façon d'une grande répétition générale. C'est le cas de la ville de Rezé (Loire-Atlantique) qui, en amont du premier tour, a récréé l'environnement d'un bureau de vote pour permettre à des travailleurs d'Esat et aux personnes suivies par le Service d'accompagnement à la vie sociale (SAVS) de la ville de se familiariser avec ce geste citoyen. Cette élection factice s'est déroulée le 24 mars 2017 dans un salon de l'hôtel de ville.

Peur de l'isoloir

Sylvie Le Blan, adjointe au maire de Rezé en charge du handicap, rappelle que « malheureusement, beaucoup n'exercent pas leur droit de vote par manque d'information ou peur de l'isoloir. La ville a donc organisé cette simulation pour leur expliquer à quoi servent les élections et les rassurer sur leur déroulement ». Une première à Rezé même si cette initiative complète les actions déjà menées par la ville notamment en matière d'accessibilité de l'information. Depuis le mois de février, des articles du magazine municipal sont retranscrits en langage facile à lire et à comprendre (FALC).

Pourquoi par des photos sur les papiers ?

Pour Olivier, 30 ans, qui est « déjà allé voter une ou deux fois » avec sa mère, « c'est rassurant de refaire le parcours aujourd'hui. Je n'ai pas encore choisi le candidat pour qui j'allais voter. » Et d'interroger : « Pourquoi on ne met pas les photos en plus des noms sur les papiers pour ceux qui ne savent pas lire ? ». Fabienne, 49 ans, a quant à elle du mal à « plier le papier pour le mettre dans l'enveloppe ». Mais maintenant, elle saura « comment faire la prochaine fois ! ». Bastien, 25 ans, a déjà voté lorsqu'il avait 18 ans mais il ne se souvenait plus « plus comment ça se passe ».

Une action qui a du sens

« Nos travailleurs handicapés s'intéressent à l'élection présidentielle, explique Claude Basset, directeur de l'Esat Les Ateliers du Landas à Rezé. C'est eux qui ont choisi de venir à la mairie pour apprendre à voter. Rendre accessible l'élection présidentielle, c'est aussi leur montrer qu'ils sont acteurs de leur devenir. Cette sensibilisation a du sens dans leur vie de citoyen. » Rappelons que le vote est un droit pour tous, y compris pour les personnes sous tutelles depuis la loi du 5 mars 2007, à moins qu'un juge ne s'y oppose ; à quelques mois de l'élection présidentielle et des législatives, une association milite d'ailleurs fermement contre cet article (les personnes sous curatelle ne sont pas concernées), dénonçant une « rupture d'égalité entre les citoyens » (lire en lien ci-dessous).


© Mezerette Thierry / Ville de Rezé

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 05-04-2017 par Walter Salens :
Excellente et constructive initiative en cette ville de près de 40 000 hab. Grand nombre de bureaux de vote certainement, tous accessibles j'espère mais pas uniquement pour les FR, aussi la signalisation du parcours, un personnel communal formé... La suggestion d'une photo sur les bulletins par Olivier: utile, en N/B est suffisant et sans grands frais.Quelle est la situation pour le braille sur les bulletins? Une quantité faible et spécifique devrait être possible. Et surtout, votez!

Le 06-04-2017 par roux :
Votez peut être bien mais surtout apprendre à quoi cela serve et comment être acteur dans la ville

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches