Rubrique : Sport et handicap

Résumé : Sport et handicap, une brève introduction sur la richesse des relations entre personnes handicapées et pratique sportive

Par , le 

Comme tout un chacun, une personne en situation de handicap peut avoir l'envie ou le besoin de pratiquer un sport, mais le sport entretient aussi avec le handicap, des relations un peu particulières. En effet, assez tôt, la pratique du sport a été associée au handicap dans des optiques de ré-éducation, de correction, de soin, ou de prévention.

Dans ce cadre, la pratique du sport a, elle-aussi, dû s'adapter et s'enrichir au contact des handicaps des participants.
Ainsi, si certains sportifs handicapés peuvent pratiquer leur sport tel qu'il est défini pour les valides (Citons ainsi Gertrude Ederle, la première femme à avoir traversé la Manche à la nage, l'escrimeuse sourde Rejto Ildiko, le boxeur James Burke, ou encore Olivér Halassy en water polo), certains sports ont du être adaptés ou déclinés (Cécifoot, tir sportif, etc), alors que d'autres sont totalement originaux et ont été créés en premier lieu pour des personnes handicapées (Boccia, Torball).

Ces pratiques sportives spécifiques sont généralement regroupées sous le terme d'Handisport. Notons cependant que ce terme doit être manié avec circonspection, en effet,suivant les contextes (pays, compétitions, clubs) il peut désigner toutes les pratiques sportives, ou seulement une partie de celles-ci. Ainsi en France, il existe une fédération Handisport et une fédération des sports adaptés.

Assez tôt aussi, s'est posée la question de l'organisation de compétitions, et dans ce cadre la problématique de l'équité entre les athlètes handicapés est apparue. En effet, même si, comme nous l'avons vu, certains sportifs handicapées se sont illustrés dans des compétitions ouvertes aux valides, pour d'autres la nécessité de créer des catégories adaptées à leur handicap s'est vite imposée, permettant aux athlètes handicapés de concourir contre des adversaires de même force.

Aujourd'hui, si on exclue les sportifs handicapés concourant avec les valides, on peut définir trois grandes familles de compétitions sportives à destination des personnes handicapées:

  • les compétitions ouvertes aux malentendants
  • les compétitions qui se concentrent sur les déficiences physiques ou visuelles
  • les compétitions ouvertes aux sportifs déficients mentaux, qu'on regroupe communément sous le terme de "sports adaptés".

En résumant de manière un peu simpliste, et en se concentrant sur les grandes manifestations qui les représentent au niveau international, le premier groupe est connu au niveau mondial par les "Deaflympics", le second par le mouvement paralympique, les derniers par le mouvement des Special games, jeux olympiques spéciaux.

Précisons encore une fois que ces définitions peuvent être sujettes à des variations, qu'il existe des passerelles entre les organisations et que, par exemple, le seul cas du polyhandicap créé des liens entre toutes ces disciplines.

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr


Tous les articles (4) : voir la liste

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr