Entreprises adaptées : retour sur le nouveau pacte !

C'est une petite révolution qui s'est jouée pour les travailleurs en situation de handicap. Le 22 décembre 2011 dernier, le Premier ministre, François Fillon, a signé le Pacte national pour l'emploi des personnes handicapées en entreprises adapt

3 janvier 2012 • Par Handicap.fr / Emmanuelle Dal'Secco

Thèmes :

Commentaires7 Réagissez à cet article

C'est à Matignon, le 22 décembre 2011 que François Fillon a signé le Pacte national pour l'emploi des personnes handicapées en entreprises adaptées, en présence de l'UNEA (l'Union nationale des entreprises adaptées) et des principales associations et fédérations impliquées.

Un engagement annoncé par le Président de la République le 8 juin dernier, lors de la Conférence nationale du handicap. Ce pacte, qui porte sur la période 2012-2014, consolide la reconnaissance du secteur adapté comme un acteur légitime dans l'économie française, enjeu professionnel et social indispensables pour les personnes en situation de handicap. Il faut rappeler que 259 000 travailleurs handicapés sont aujourd'hui au chômage, avec une très faible qualification (égale ou inférieure au niveau 5 selon Pôle emploi). Les entreprises et administrations publiques soumises à l'obligation d'emploi de travailleurs handicapés éprouvent de réelles difficultés à recruter, et font de plus en plus appel à la sous-traitance du secteur adapté pour remplir, en partie, leurs obligations. Cette nouvelle manne nécessite donc de moderniser le secteur. C'est toute l'ambition de ce pacte qui lui offre davantage de moyens pour se développer et former ses salariés.

Des mesures concrètes


3 000 postes vont donc être créés dans les trois prochaines années. Le pacte prévoit également la mise en place de la GPEC (Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences), le développement de la formation professionnelle, 600 contrats de professionnalisation et d'apprentissage. Selon François Fillon, « en période de crise, la politique de solidarité de la France doit porter ses priorités vers nos concitoyens les plus vulnérables. A travers ce pacte, nous renforçons le principe d'accessibilité généralisée par lequel chaque personne handicapée doit pouvoir avoir un accès le plus complet à la vie sociale ».

L'UNEA aux commandes


Ces très nombreux chantiers vont obliger les dirigeants d'EA à réinventer très rapidement leur métier, en créant notamment de nouveaux débouchés pour pouvoir répondre aux attentes de leurs clients, entreprises ou administrations. C'est à l'UNEA, qui a porté ce pacte et compte 400 EA sur les 650 référencées en France, que revient la charge de piloter ce dispositif et d'en assurer sa réussite. Un bilan sera réalisé en 2014, qui dressera un premier état des lieux et fixera les échéances à venir. Ce pacte constitue également un message fort à destination des entreprises, privées ou publiques, qui privilégient la sous-traitance auprès des secteurs adapté et protégé dans leur politique d'achats responsables.

Les entreprises adaptées (EA), ce sont :


- 650 entreprises
- 33 000 salariés dont 28 000 travailleurs handicapés
- 93 % de salariés employés en CDI
- 900 millions d'euros de chiffre d'affaires
- 84% de travailleurs handicapés sans qualification
- Types de handicap rencontrés : déficiences intellectuelles, psychiques et motrices

En savoir plus
:
www.unea.fr

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. »

Partager sur :

Commentaires7 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
7 commentaires







Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.