Abilympics : à M-1, la France se tient prête

Le compte à rebours est lancé. A un mois des 10e Abilympics, la France s'apprête à recevoir plus de 800 candidats handicapés, surmotivés à défendre les couleurs de leur pays et leurs savoir-faire. Rendez-vous à Metz du 23 au 25 mars 2023.

• Par

Ne ratez rien de l'actualité du handicap, en recevant notre lettre d'information ! Inscription


Voir la vidéo Abilympics 2023

« Longtemps, je me suis sentie marginalisée car mon handicap a mis du temps à être diagnostiqué. C'est pour ça que ma profession compte énormément pour moi. Je me suis battue pour ça ». Arborant fièrement un sweatshirt aux couleurs de la France, Esther Bauzou attend les 10e Abilympics avec impatience. A un mois du concours des métiers réservé aux personnes en situation de handicap, la jeune webdesigneuse n'a pas caché sa détermination lors d'une conférence de lancement le 21 février 2023, en présence des ministres déléguées à l'Enseignement et à la formation professionnels et aux Personnes handicapées, Carole Grandjean et Geneviève Darrieussecq. Esther y croit, elle ramènera « la médaille à la maison ». Comme elle, plus de 400 candidats (dont 43 Français), issus de 27 pays s'affronteront du 23 au 25 mars 2023 à Metz (Moselle). Ils sont fleuristes, jardiniers, photographes, cuisiniers, soudeurs, carreleurs, boulangers, coiffeurs…

Théo Curin en ambassadeur

Au total, près de 80 métiers seront représentés au parc des expositions messin, sous une même devise : « Révèle ton talent, pas ton handicap ». Outre les compétitions, les 50 000 visiteurs attendus pourront participer à des animations et conférences, découvrir un espace emploi-orientation ou encore assister aux cérémonies d'ouverture et clôture… comme pour les Jeux paralympiques présentées par la journaliste Louise Ekland. L'athlète handisport Théo Curin est, quant à lui, ambassadeur de l'évènement. Après une édition russe en 2022 avortée pour cause de guerre en Ukraine, la compétition, qui s'installe pour la deuxième fois en France, s'annonce prometteuse. Après Bordeaux en 2016, c'est la région Grand-Est et précisément la ville de Metz, qui s'apprête à recevoir conjointement les Internationaux Abilympics et des finales régionales Grand-Est Worldskills France (ex Olympiades des métiers, dédiées aux jeunes pros). Pourquoi une telle fusion ? « Car le handicap et la jeunesse sont encore trop souvent perçus comme un frein à la maîtrise d'une technique ou d'un geste. Or le savoir-faire peut s'exprimer en chacun de nous », résume Eric Le Dévéhat, vice-président de Worldskills France, en charge de l'inclusion. « Nous souhaitons montrer comment un candidat  en situation de handicap peut être accepté et tenir une place dans une entreprise au même titre qu'un candidat valide », renchérit Noël Roger, président d'Abilympics France.

7,2 millions de budget

Ces deux évènements en un permettront à des candidats en situation de handicap ou non de s'affronter lors de quinze épreuves-métiers en commun, sur quarante-quatre au total. « Nous avons encore besoin de rompre avec les stéréotypes et de montrer que le travail est source d'émancipation et d'épanouissement. L'apprentissage et la formation professionnelle sont par exemple des leviers efficaces pour les personnes handicapées », souligne Geneviève Darrieussecq. Un point de vue partagé par Carole Grandjean, qui regrette que les apprentis en situation de handicap, bien que plus nombreux en 2022 (800 000) qu'en 2016 (300 000), ne représentent que 1,2 % des effectifs dans leur intégralité. Autre objectif soufflé par Christophe Roth, président de l'Association de gestion du fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées (Agefiph), partenaire de l'évènement, « atteindre le plein emploi des personnes handicapées en 2024 ». Soit autant d'ambitions portées par les Abilympics, auquel l'Etat alloue une enveloppe de 7,2 millions d'euros.

Réservez vos places en ligne

RDV dès maintenant sur le site de l'évènement pour réserver sa place gratuitement ! Les cérémonies d'ouverture (le 22 mars de 18h à 19h30) et de clôture (le 25 mars de 19h à 21h30) qui se dérouleront aux Arènes de Metz nécessitent une préinscription, avec un nombre de places limité à deux par cérémonie. L'accès se fait uniquement sur présentation de l'invitation. Idem pour la remise des médailles des sélections régionales Grand-Est, au Parc des expositions, le 25 mars de 16h à 18h. Les conférences seront organisées au même endroit. La préinscription est conseillée et la réservation limitée à une place. Il faudra donc effectuer une autre demande pour obtenir une seconde place.

Illustration article Abilympics : à M-1, la France se tient prête
Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Clotilde Costil, journaliste Handicap.fr"
Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Ne ratez rien de l'actualité du handicap, en recevant notre lettre d'information ! Inscription

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.