Passager en fauteuil percuté dans une gare : accessibilité?

Un jeune homme de 32 ans en fauteuil roulant est décédé après avoir été percuté par un train en gare de La-Fère (Aisne) alors qu'il traversait les voies avec son épouse. L'accessibilité des gares en cause?

17 avril 2015 • Par Handicap.fr / Emmanuelle Dal'Secco

Thèmes :

Commentaires3 Réagissez à cet article

Un dramatique accident risque bien de réalimenter le débat sur l'accessibilité en France. Le jeudi 16 avril 2015, un jeune homme de 32 ans en fauteuil roulant a perdu la vie en tentant de traverser les voies de la gare de La-Fère, dans l'Aisne (Picardie). Parce qu'il n'existe aucun accès adapté, à part les escaliers qui enjambent la voie, sa compagne a pris le parti de passer par les voies, au bout du quai. Mais le fauteuil est resté coincé au moment où arrivait un train de marchandises. La jeune femme a tenté d'extirper son compagnon atteint de sclérose en plaques, qui n'a pu rejoindre le quai à temps et est décédé sur le coup. Sa compagne, blessée au bras et très choquée, a été transportée à l'hôpital de Chauny. Une enquête a été ouverte par le parquet pour homicide involontaire par imprudence. « Tous les ans, ce sont une trentaine d'accidents de ce type (personne traversant les voies sans y être autorisée par un agent SNCF) qui surviennent sur le réseau ferré national en dépit des campagnes de communication et de prévention engagées », a précisé la SNCF.

Un service dédié

La SNCF a confirmé qu'il n'y « avait pas d'accès pour les personnes à mobilité réduite en gare de La-Fère ». Dans le cadre des nouveaux Agendas d'accessibilité programmée (Ad'Ap), les trains et les gares bénéficient d'un délai supplémentaire de 9 ans pour être accessibles, soit une échéance en 2024 ! Un report qui suscite depuis des mois la colère des personnes handicapées quant à « l'inconfort » permanent auquel elles sont confrontées. Et donc pourquoi pas au risque ? La SNCF tient tout de même à rappeler que, dans le cadre d'Allo Picardie Mobilité (0 800 099 565), elle propose un service de taxis mis à disposition gratuitement des voyageurs handicapés pour rejoindre la gare accessible la plus proche, en l'occurrence celle de Tergnier. Mais il doit être réservé 48 h à l'avance, ce qui compromet les déplacements de dernière minute. Et entrave donc manifestement la mobilité !

© Capture Google street view

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires3 Réagissez à cet article

Thèmes :

3 commentaires



Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.