Des milliers d'offres d'emploi vous attendent Des milliers d'offres d'emploi vous attendent Des milliers d'offres d'emploi vous attendent

FDJ Sport Factory : ces athlètes handi qui valent de l'or!

La Française des jeux lance la "FDJ Sport Factory", un collectif de 27 athlètes de haut niveau. Le but : offrir un accompagnement "complet", à la fois sportif, financier et professionnel. 4 sportifs en situation de handicap en bénéficieront dès 2020.

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Le point commun entre le décathlonien Kevin Mayer et la skieuse handisport Marie Bochet ? Outre leur passion pour le sport et leurs titres mondiaux, ils sont les ambassadeurs de la « FDJ Sport Factory ». Ce collectif, lancé par la Française des jeux, réunit 27 athlètes qui visent le podium aux Jeux olympiques et paralympiques de 2020, 2022 et 2024. Parmi eux, quatre sont en situation de handicap. Dans la continuité de l'accompagnement des jeunes champions mené par le groupe depuis près de 30 ans, le programme « Sport Factory » promet de leur fournir « un accompagnement complet ».

Un duo d'ambassadeurs handi-valide

En plus d'une dotation financière de 30 000 euros par an pendant cinq ans (ou trois ans pour les athlètes préparant les Jeux de 2022), ils bénéficieront également d'un suivi pour leur gestion de carrière, la possibilité de suivre des formations grâce à des partenariats avec de grandes écoles ou un accompagnement pour leur reconversion professionnelle. Les parrains de la FDJ Sport Factory ? Un autre duo handi-valide, composé de Sarah Ourahmoune, championne du monde de boxe, et de Michaël Jérémiasz, champion de tennis fauteuil. Ils ont notamment composé le jury qui a sélectionné les membres du programme parmi des milliers de candidatures.

Pépinière de jeunes espoirs

Outre la quadruple championne paralympique Marie Bochet, leur choix s'est porté sur son confrère Arthur Bauchet, triple champion du monde de ski alpin handisport, ainsi que sur Laurent Chardard, vice-champion du monde de natation handisport, et sur Nathan Petit, médaillé de bronze au championnat du monde de para judo (-81 kg).

Quant à Lucie Hautière, championne de tennis de table handisport, elle intégrera la « pépinière » du collectif, comme une trentaine d'autres espoirs (six par an jusqu'en 2024). Ce dispositif s'inscrit dans la continuité du programme « Challenge » mis en place par la FDJ (article en lien ci-dessous) et permettra aux jeunes sportifs de bénéficier d'une bourse de 15 000 euros sur deux ans. Depuis 1991, plus de 400 athlètes en ont profité.

Illustration article
Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.