"J'accuse" reçoit le prix du film le mieux audiodécrit

Raphaëlle Valenti obtient le Marius 2020 pour la qualité de l'audiodescription du film "J'accuse", de Roman Polanski. Cette 3e édition valorise l'accessibilité du 7e art pour les personnes mal ou non-voyantes.

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

Le prix Marius 2020 est décerné à... Raphaëlle Valenti pour son audiodescription du film J'accuse, de Roman Polanski, par le laboratoire Hiventy ! Cette troisième édition s'est déroulée au Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC), à Paris, le 26 février, sous la houlette de la Confédération française pour la promotion sociale des aveugles et amblyopes (CFPSAA). Après avoir écouté les audiodescriptions des sept films nommés pour les César dans la catégorie « Meilleur film », le jury, composé de 137 personnes, essentiellement déficientes visuelles, a tranché. En pleine polémique, à la suite de plusieurs accusations de viol planant sur son réalisateur, ce pourrait être le seul prix que ce long-métrage sur l'affaire Dreyfus recevra... Réponse le 28 février 2020, lors de la cérémonie des César.

Critères d'attribution

Pour faire son choix, le jury a analysé plusieurs éléments : les informations écrites à l'écran (générique, noms, années…), la voix (l'intonation et la neutralité), la rédaction (qui doit être simple et concise) mais aussi la cohérence de la description. Raphaëlle Valenti succède ainsi à Dune Cherville (lauréate 2019), pour son audiodescription du film Pupille, et à Morgan Renault, pour celle de Petit Paysan (2018). Comme chaque année, l'objectif est de promouvoir l'audiodescription sur petit et grand écran et ainsi favoriser le développement d'une culture accessible à tous.

Origines de l'audiodescription

Apparue aux États-Unis en 1975, la transcription audio est une technique qui consiste à insérer un descriptif sonore dans le but d'améliorer la compréhension d'une personne mal ou non-voyante. Plus concrètement, les commentaires viennent s'intercaler entre les dialogues et livrent des informations essentielles qui ne peuvent être perçues par l'ouïe. Selon le contexte, l'audiodescription précise des éléments matériels tels que les décors, les paysages, les costumes, les indications écrites (générique, lecture du sous-titrage…) mais également les mouvements et les actions. Elle doit permettre au spectateur de percevoir les subtilités et de ressentir les émotions.

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.