Malvoyants : l'audiodescription au cinéma prend du galon

L'audiodescription en plein essor ? Pour encourager cet élan, la Fondation VISIO a décerné son prix "pour l'audiodescription". 3 800 euros à la clé pour audiodécrire le long-métrage primé en 2019. D'autres initiatives voient le jour...

5 février 2019 • Par

Thèmes :

Illustration article

De gros progrès ont été réalisés ces dernières années en matière d'audiodescription. Les derniers chiffres publiés par le CNC (Centre national du cinéma) sont très encourageants. En 2017, de manière globale, 44% des films français ont été audiodécrits contre 4% seulement il y a 4 ans. Un chiffre qui monte à 95% pour des longs métrages français dont le nombre de copies est supérieur à 350 lors de leurs sorties en salle ; 91% pour ceux disposant entre 200 et 350 copies. Rappelons qu'en France, 3,1 millions de personnes sont déficientes visuelles dont 210 000 malvoyants profonds, 80 000 aveugles et l'audiodescription revêt une importance majeure pour toutes celles et ceux qui sont adeptes du 7ème Art.

Un prix dédié

Pour encourager cet élan, la Fondation VISIO a décerné son prix «pour l'audiodescription », initié en 2017, le samedi 2 février 2019.  Cette cérémonie avait lieu à l'occasion de la 31ème édition du Festival Premiers Plans à Angers. Le jury, composé exclusivement de personnes déficientes visuelles, a récompensé, parmi les trois longs métrages en compétition, Les Versants co-signé par Guillaume Rénusson, réalisateur, et Clément Peny. Les scénarios étaient lus par des acteurs et des comédiens professionnels, notamment sociétaires de la Comédie française. Le prix doté de 3 800 € permettra la mise en audiodescription de ce film dont le tournage est prévu dans les prochains mois. Son synopsis ? Depuis le décès de sa femme, Samuel s'est isolé dans les montagnes italiennes. Lieu de passage pour les migrants qui cherchent à aller en France, il reste indifférent à la situation, reclus. Une nuit, il tombe sur Chehreh. Elle a fui l'Afghanistan et doit retrouver son mari de l'autre côté de la frontière…

Des prix florissants

De son côté, le Marius de l'audiodescription a vu le jour en 2018. Il vise à récompenser la meilleure audiodescription d'un film et sera décerné à celui dont l'écoute permet aux personnes mal et non-voyantes de mieux comprendre les scénarios et d'en évaluer le contenu (article en lien ci-dessous). Les 7 nominés aux César dans la catégorie « meilleur film » sont en lice. Prochaine édition le 19 février 2019.

A noter également que Lyon accueille la 3e édition du Festival international du film sur le handicap, du 1er au 6 février 2019 (article en lien ci-dessous). Une dizaine de prix sont décernés à des réalisateurs du monde entier, avec toujours la même ambition : rendre le 7e art accessible à tous.

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.