Des asso réclament 152 M gelés pour le médico-social

Des associations du handicap et la dépendance demandent le déblocage de 152 millions d'euros "gelés" en 2018 qui sont, en principe, dévolus aux établissements médico-sociaux.

18 janvier 2019 • Par

Thèmes :

Illustration article

Un collectif d'associations représentant les personnes handicapées et les seniors dépendants a appelé le 17 janvier 2019 le gouvernement à débloquer "en intégralité" 152 millions d'euros mis en réserve dans le budget dévolu à ce secteur, un gel qui constitue selon lui une "injustice".

Un montant pas si minime

Cette somme doit être "rendue à ses bénéficiaires, les structures en charge des personnes âgées ou porteuses de handicap", plaide le collectif. "L'absence de restitution de ces crédits dédiés serait en totale contradiction avec les annonces en grande pompe du plan autonomie grand âge", ajoute-t-il. Le montant de 152 millions d'euros peut paraître minime au regard des 20 milliards d'euros versés par l'Assurance maladie pour ces secteurs, mais si "ces sommes ne sont pas restituées en fin d'exercice, le gel devient purement définitif et on repart l'année suivante avec un budget amputé", fait valoir la porte-parole du collectif.

Un gel similaire en 2018

Un gel similaire, portant sur 415 millions de crédits des hôpitaux, a été débloqué en décembre par la ministre de la Santé Agnès Buzyn, après un appel des quatre fédérations hospitalières du privé, du public et du privé à but non lucratif. Les associations oeuvrant dans les secteurs des personnes handicapées et de la dépendance soulignent que leurs établissements "font également face à une situation économique très difficile". Au-delà de la restitution des crédits gelés en 2018, elles posent la question du gel annuel qui "conduit chaque année, dans les faits, à amputer de 100 à 200 millions le montant des crédits votés par le parlement au profit du secteur médicosocial".

Partager sur :
« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2019) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.