Nouveau : du sport sur ordonnance pour les patients ALD

Le 31 décembre 2016, un décret d'application de la loi de modernisation de notre système de santé fait du sport sur ordonnance médicale, pour les patients avec ALD (affection longue durée), une réalité. En vigueur dès le 1er mars 2017.

4 janvier 2017 • Par

Thèmes :

Illustration article

Depuis le 31 décembre 2016, la loi (art L 1172-1 du code de la Santé publique, en lien ci-dessous) prévoit que, « dans le cadre du parcours de soins des patients atteints d'une affection de longue durée (ALD), le médecin traitant peut prescrire une activité physique adaptée à la pathologie, aux capacités physiques et au risque médical du patient. » Ce décret entrera en vigueur le 1er mars 2017. Il aura donc fallu près d'un an pour que cette disposition novatrice, reconnaissant le rôle du sport dans les questions de santé, soit mise en place. Les Pouvoirs publics ont placé ces mesures pratiques sous le chapitre de la prévention des facteurs de risques pour la santé. Le développement de l'activité physique comme levier d'un comportement santé responsable…

Un colloque le 17 janvier à Paris

Le 17 janvier 2017, un colloque organisé à Paris par le Comité Opéra, think-tank de la Fnim (qui fédère des mutuelles indépendantes), accueillera Valérie Fourneyron, ancienne ministre des Sports et auteur de la disposition législative, autour du thème : « Un plus pour la santé, l'activité physique et sportive » (lien ci-dessous). « Depuis plusieurs années, le mouvement mutualiste de proximité que nous représentons est convaincu de la nécessité d'avoir une approche innovante et moderne de la prévention santé. L'activité physique contribue plus à cette démarche que toute l'inventivité technologique à laquelle nous assistons », précise Philippe Mixe, président de la Fnim.

Quel type de structures ? 

Mais vers quel type de structures les médecins pourront-ils orienter leurs patients ? C'est le terrain que souhaitent désormais occuper certaines d'entre elles comme CONNECT+, qui se définit comme « la première solution sport-santé ». Des séances encadrées par un conseiller dans un centre adapté et un suivi connecté permettent au médecin, au conseiller et surtout au patient de suivre, via une plateforme en ligne dédiée, la progression et l'amélioration de l'état de santé de ce dernier. Le premier de ces centres d'un nouveau genre en France a ouvert ses portes à Rennes en novembre 2016.

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires8 Réagissez à cet article

Thèmes :

8 commentaires








Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.