Epsykoi : et si on parlait des maladies psychiques ?

Primé par l'Ocirp, le webdocumentaire Epsykoi offre une plongée dans le monde des maladies mentales. Une mise en lumière nécessaire contre la stigmatisation. Ce projet est à destination des jeunes, souvent touchés et peu armés pour y faire face.

1 août 2018 • Par Handicap.fr / Margot Blachon

Thèmes :

Commentaires1 Réagissez à cet article

« Le webdocumentaire Epsykoi est un projet de prévention en santé mentale et de déstigmatisation à destination des jeunes et plus particulièrement des lycéens », explique Perrine Curvale, une des professionnels de l'Assistance publique-hôpitaux de Marseille (AP-HM) à l'origine du concept. Accessible gratuitement en ligne (lien ci-dessous), il propose, notamment, des portraits de jeunes, des témoignages de leurs proches, des regards de spécialistes, le tout ponctué de films d'animation et de courtes fictions. Une immersion sans langue de bois dans le monde psychiatrique.

Un format innovant

Perrine Curvale, Eléna Fassio et Violette Vanoye travaillent dans le service de psychiatrie adultes de l'AP-HM. Elles font, en 2015, un double constat : plus on prend en charge tôt les premiers signes de souffrance psychique meilleur sera le pronostic et la psychiatrie reste beaucoup trop stigmatisée. « Souffrir de tels troubles peut faire peur. On sait que c'est un frein pour l'accès aux soins. À partir de là, nous sommes passées à l'action et nous avons créé un groupe de travail au sein de l'hôpital avec les psychologues, des usagers en santé mentale et des techniciens de l'audiovisuel. », explique Violette Vanoye. Après quelques mois d'écriture, la réalisation voit le jour, grâce notamment au soutien de Malakoff Médéric et d'AG2R La mondiale. Répartis en cinq catégories, les sujets de l'angoisse, la dépression, l'addiction et le sentiment de persécution sont traités. Les témoignages de Samuel et Lou Lubie composent la dernière partie, dans laquelle ils partagent leur parcours de rétablissement.

Le futur du projet

Des messages forts, plein d'espoir, de ceux qui sont passés par là. « Il faut laisser entendre aux gens que c'est possible, on peut s'en sortir, et ce documentaire est là pour ça », explique Yves Bancelin, patient en psychiatrie, qui fait part de sa propre histoire et de ses addictions. En 2018, ce projet a été primé par un prix Ocirp , dans la catégorie « communication, citoyenneté et loisir ». Les associations Solidarité réhabilitation et Stakki production, qui ont porté ce webdocumentaire, ont d'autres ambitions. Ils espèrent, dès septembre 2018, sensibiliser un peu plus les adolescents à la santé mentale en allant dans les lycées pour proposer des débats autour de ce thème. Ce type de médiation vise à apprendre et repérer les signes de souffrance psychique pour éviter une aggravation de l'état de santé et également à mettre en évidence des réseaux d'aide pour les jeunes, les enseignants et les familles.

© Captures écran Epsykoi

Illustration article Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Margot Blachon , journaliste Handicap.fr"

Commentaires1 Réagissez à cet article

Thèmes :

1 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.