Eléonore Despax dessine son handicap moteur avec humour

Résumé : Eléonore Despax, 40 ans, est illustratrice. Sur son blog Les Belles endormies, elle raconte avec humour ses péripéties quotidiennes de Montpelliéraine en fauteuil roulant.
le 
Réagissez à cet article !

« Ne vous inquiétez pas madame, on a l'habitude de soulever des poids lourds ! », « C'est bon, l'handicapée est arrivée », « Mais vous n'en n'avez pas marre à la fin de la journée ? ». Eléonore Despax, en fauteuil roulant depuis 2001 suite à un accident, partage les anecdotes de son quotidien sur son blog Les Belles Endormies.

« C'est mon quotidien »

D'un coup de crayon juste et adroit, l'illustratrice y dépeint avec humour l'indélicatesse, les coups de main des passants ou les remarques improbables auxquelles elle est confrontée chaque jour. Un univers qui mêle l'ironie à la poésie, en s'inspirant de son vécu. « Ces dessins, c'est mon quotidien. Tout est réel même si, parfois, je modifie légèrement la fin pour rendre la situation encore plus drôle », précise la dessinatrice. Surtout, les dessins d'Eléonore dédramatisent. Ils sensibilisent avec humour et légèreté au handicap, comme peu de sites savent le faire. « Être en situation de handicap est difficile, bien sûr, mais j'aime l'idée de donner, si je peux me permettre l'expression, un coup de pied dans la fourmilière. Je pense que beaucoup de gens peuvent se reconnaître dans ce que je dessine. C'est aussi un moyen pour eux de se rendre compte qu'ils ne sont pas seuls. »

« Vie trépidante de gazelle à roulettes »

Les dessins d'Eléonore sont percutants et raffinés, à l'image du titre de son blog : « Les belles endormies ». « Ce sont mes jambes, la partie de mon corps que je préférais avant mon accident ». Inspirée du travail de Pénélope Bagieu, auteur du blog « Ma vie est tout à fait fascinante », Eléonore évoque ces « instants, comiques ou non, de ma vie trépidante de gazelle à roulettes ». Elle parle de ses chaussures autant que de ses soirées, de ses vacances et de sa famille, très présente. Les enfants occupent une grande place dans ses dessins. « Je n'ai pas d'enfants mais plusieurs neveux avec qui je passe beaucoup de temps. Les enfants sont tellement spontanés dans leur façon de parler. Chez les adultes, il y a beaucoup plus de tabous et, en même temps, beaucoup d'indélicatesse. »

Témoignage coloré

Formée aux Arts Déco de Strasbourg, Eléonore a longtemps travaillé pour la presse enfantine. Elle répond aujourd'hui à des commandes personnelles et expose dans plusieurs galeries, dont La Fiancée du pirate, à Toulon. Plutôt coquette, elle aborde souvent la mode dans ses publications : « J'aime les vêtements et je pense que la façon de s'habiller est aussi une manière d'être au monde. Ce n'est pas parce qu'on est en fauteuil roulant qu'on passe ses journées uniquement en jogging. ». À ce sujet, l'illustratrice s'est associée au projet Le Bien à porter, du site www.coverdressing.com, qui sélectionne, parmi les collections de nombreuses marques, des vêtements pouvant être portés par des personnes handicapées. Lancé en 2008, Les Belles endormies connaît aujourd'hui un franc succès et fait l'objet de nombreux commentaires sur les réseaux sociaux. Un témoignage joyeux, coloré et très actuel qui définit avec talent la réalité quotidienne du handicap moteur mais aussi la diversité des comportements humains au sein d'une société encore empreinte de tabous.

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Aimée Le Goff, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr